Manchot, Linux © Jan Martin Will - Shutterstock

Le noyau Linux 3.7 sacre les processeurs ARM et le système de fichiers Btrfs

Linux 3.7 restera dans les annales comme une version ayant marqué un tournant en termes de support des processeurs ARM : noyaux multiplateformes, support du 64 bits et de la virtualisation.

Une nouvelle version du noyau Linux vient de faire son entrée, la 3.7. Linus Torvalds explique les raisons qui ont retardé sa mise en ligne : des problèmes avec kswapd, des bogues de dernière minute dans des pilotes cruciaux, des petits soucis à régler sur les architectures SPARC et MIPS, etc.

Une déferlante ARM

L’avancée la plus importante de Linux 3.7 est le support profondément remanié des composants ARM. Auparavant, il y avait littéralement autant de versions compilées du noyau Linux que de SoC ARM. Aujourd’hui, un support multiplateforme a été intégré au noyau, ce qui permet d’utiliser une seule et même version compilée sur un lot de cartes exploitant des puces ARM différentes.

Linux s’éloigne ainsi du modèle BSP (Board Support Package), qui consiste à adapter le kernel à chaque type de matériel, pour coller à celui connu dans le monde PC, où un noyau convient à une majorité de machines, et ce malgré leurs différences architecturales. Une stratégie qui devrait s’accentuer par la suite.

Autre avancé, le support du jeu d’instructions 64 bits des futures puces ARM v8. Signalons enfin le support de Xen sous ARM. Une annonce qui prend toute son importance avec l’arrivée prochaine de composants Cortex-A15, lesquels proposeront un support avancé de la virtualisation matérielle.

Systèmes de fichiers

Le système de fichiers Btrfs a une nouvelle fois largement progressé. Notons ainsi une accélération sensible de la fonction fsync(), la possibilité de créer plus de 20 ‘hardlinks’ par dossier, une option pour couper le ‘copy-on-write’, etc. Btrfs est aujourd’hui considéré comme prêt (ou quasiment prêt) pour des serveurs de production.

D’autres avancées sont de la partie dans le secteur des systèmes de fichiers, dont certaines à peine évoquées dans les annonces et pourtant cruciales, comme le support du Trim dans les configurations Raid. Les serveurs équipés de SSD vont s’en trouver transformés.

Notez également le support du Trim dans JFS, l’arrivée en version stable de NFS v4.1 et celle, en mouture expérimentale, de SMB v2.1.

Terminons avec quelques mots sur la sécurité. Le support du chiffrement matériel est en progrès, celui du SMAP (Supervisor Mode Access Prevention) des futures puces Intel est pris en charge et les modules du kernel pourront être chiffrés.

Crédit photo : © Jan Martin Will – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous le monde des stations de travail ?

Le plus vieil ordinateur de la planète en images

David Feugey

Auteur: David Feugey

Journaliste Silicon.fr

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

David Feugey David Feugey David Feugey David Feugey

Cloud : Accélérateur de Business

Tout savoir sur les atouts Cloud pour la DSI !
Accédez au site Cloud : Accélérateur de Business et découvrez les dossiers et articles dédiés au Cloud, visualisez les vidéos interviews et témoignages clients et téléchargez gratuitement les études et livres blancs.

Derniers commentaires




0 replies to Le noyau Linux 3.7 sacre les processeurs ARM et le système de fichiers Btrfs

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

X
Connexion S'enregistrer

Connectez-vous pour accéder à tout notre contenu.
Si vous n'avez pas encore de compte,
S'enregistrer GRATUITEMENT

perdu ?
Connexion S'enregistrer

Enregistrez-vous gratuitement pour avoir un accès illimité à tout notre contenu.

Vérifiez votre email

Merci de votre enregistrement. Nous venons de vous envoyer un email contenant un lien pour confirmer votre adresse.
(si vous ne recevez pas l'email dans quelques minutes, vérifiez votre boîte spam).

Oh, vous avez perdu votre mot de passe ?

Pour recevoir votre mot de passe, entrez l'adresse email utilisée pour vous inscrire.

Ou essayer de vous connecter à nouveau.