ARM Cortex-A35 : du 64 bits pour les smartphones low cost

ComposantsMobilitéPoste de travailSmartphonesTablettes
Nuclum, premier SoC ARM de LG pour smartphone
3 5 Donnez votre avis

Le cœur Cortex-A35 est le fer de lance d’ARM pour faire basculer les smartphones d’entrée de gamme vers le monde du 64 bits. Arrivée prévue fin 2016.

ARM vient de lever le voile sur un nouveau cœur 64 bits, le Cortex-A35. Ce dernier permettra aux constructeurs de proposer des terminaux mobiles d’entrée de gamme 64 bits, et non plus 32 bits.

Le Cortex-A35 se pose en alternative aux puces 32 bits Cortex-A5 et Cortex-A7. Le nouveau venu offre les avantages liés à l’adoption d’un jeu d’instructions 64 bits, à savoir des performances environ 20 % supérieures à celles d’une puce Cortex-A7. Le tout avec un design économe en énergie. La consommation d’un cœur gravé en 28 nm (hors mémoire cache et entrées/sorties) devrait ainsi se fixer à seulement 90 mW à 1 GHz.

Les premières machines adoptant des cœurs Cortex-A35 devraient apparaître fin 2016, explique ARM. Ce seront avant tout des terminaux mobiles d’entrée de gamme.

En 2014, il s’est vendu 600 millions de smartphones d’entrée de gamme, sur un marché total d’environ 1,4 milliard d’unités. En 2020, 1 milliard de terminaux mobiles low cost pourraient trouver preneur, pour un total de 2,1 milliards.

La firme britannique prépare donc le terrain à une déferlante de smartphones d’entrée de gamme, en étendant son architecture 64 bits vers le bas.

Efficace, mais d’entrée de gamme

Le Cortex-A35 pourra également être couplé à des cœurs plus performants. Nous pouvons ainsi énumérer les combinaisons suivantes pour les puces ARM 64 bits :

  • Cortex-A72 + Cortex-A53 pour le futur haut de gamme ;
  • Cortex-A57 + Cortex-A53 pour l’actuel haut de gamme ;
  • Cortex-A53 pour le milieu/haut de gamme ;
  • Cortex-A53 + Cortex-A35 pour le milieu/bas de gamme ;
  • Cortex-A35 pour l’entrée de gamme.

Plus moderne que le Cortex-A53, le cœur Cortex-A35 pourrait également le remplacer dans certains cas de figure, du fait de ses besoins réduits en énergie. Certains constructeurs pourraient donc être tentés de remplacer les cœurs Cortex-A53 par des Cortex-A35 cadencés un peu plus rapidement. À moins qu’ARM ne prépare un successeur au Cortex-A53.

À lire aussi :
ARM : reboot pour le projet 96Boards
Gigabyte fait le plein de serveurs ARM
Elesar dévoile une carte mère ARM 32 bits pour boîtier de PC


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur