Avec DynamIQ, ARM proposera des puces plus flexibles et intelligentes

ComposantsPoste de travail
arm-dynamiq

Cap sur l’IA et une plus grande flexibilité des processeurs pour ARM. Une stratégie qui passera par de nouveaux cœurs, et la technologie DynamIQ.

Avec plus de 100 milliards de composants vendus, l’architecture ARM est de loin la plus commune du marché. La société espère en vendre 100 milliards de plus d’ici 2021.

Une croissance qui passera par la conquête de nouveaux secteurs, comme les serveurs… ou l’intelligence artificielle. À cet effet, la société présente la technologie DynamIQ, qui permettra d’apporter plus de souplesse aux offres ARM multicœurs.

Évolution de l’offre big.LITTLE, DynamIQ permettra de créer des ensembles de processeurs plus flexibles, comprenant jusqu’à 8 unités de traitement par cluster. Et avec une grande liberté au sein de chaque ensemble. Par exemple la mise au point de configurations de cœurs haute performance / basse consommation en 1+3 ou 1+7. Mais aussi la possibilité de mixer librement différents cœurs de processeurs au sein de chaque cluster.

Des processeurs plus puissants sur l’IA

Autre avancée annoncée par ARM, l’intégration de nouvelles instructions au sein des cœurs Cortex-A. Avec à la clé des performances qui pourraient être multipliées par 50 dans les applications d’intelligence artificielle face au Cortex-A73, assure ARM.

La société ne détaille pas quelle voie elle adoptera. Nombres flottants en demi-précision et calcul parallèle devraient être de la partie. La société évoque également des vitesses de transfert entre CPU et unités d’accélération multipliées par 10.

À lire aussi :
Nvidia dynamise son offre embarquée ARM Jetson TX pour l’IA
Qualcomm dégaine une puce ARM 64 bits 10 nm 48 cœurs
Apple veut mettre des puces ARM dans ses MacBook x86


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur