ARM veut aider les concepteurs de processeurs sur le IoT

ComposantsPoste de travail
ARM IoT subsystem for Cortex-M processors
4 1 Donnez votre avis

Avec son IoT subsystem for Cortex-M, ARM offre aux concepteurs de puces de simplifier la mise au point de composants dédiés à l’Internet des Objets.

ARM souhaite répondre à la demande de composants dédiés à l’Internet des Objets (IdO) avec sa nouvelle offre ‘ARM IoT subsystem for Cortex-M processors’.

« La création d’un SoC hautement spécialisé est complexe. ARM IoT subsystem for Cortex-M permet aux entreprises de simplifier ce processus et d’améliorer leurs délais de commercialisation », explique James McNiven, responsable systèmes et logiciels d’ARM.

Comme son nom l’indique, l’ARM IoT subsystem for Cortex-M s’appuie sur la gamme de cœurs 32 bits Cortex-M sur laquelle sont greffées les technologies de base nécessaires à la mise en place d’un composant IdO.

Nous retrouvons ainsi un module Bluetooth Cordio à très faible consommation d’énergie (d’autres blocs radio pourront être ajoutés), un système de mise en cache permettant de réduire l’accès à la mémoire Flash (et de diminuer ainsi les besoins en énergie), et l’OS Open Source mbed, dédié spécifiquement au monde de l’Internet des Objets.

Cortex-M3… ou M4

Côté cœurs de processeur, ARM préconise l’utilisation d’une offre Cortex-M3 (voir M4), soit le milieu de gamme de ses solutions Cortex-M.

L’ensemble Cortex-M + ARM IoT subsystem for Cortex-M est optimisé pour être gravé par TSMC en 55 nm ULP, technologie permettant d’allier une consommation électrique minimale à un prix de production intéressant.

À lire aussi :
Quiz Silicon.fr – Les chiffres fous des processeurs ARM
Résultats : ARM cartonne malgré la montée du dollar
ARM et IBM livrent un kit de développement pour l’Internet des Objets


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur