Arrow prépare en avant-goût des serveurs ARM Qualcomm

CloudComposantsPoste de travailServeurs
DragonBoard 600c
3 1 Donnez votre avis

Deux nouvelles 96Boards sont en préparation chez Arrow. Des offres ARM dédiées au monde desktop/serveur, et architecturées autour de puces mobiles Snapdragon signées Qualcomm.

Nous le savons depuis plusieurs mois maintenant, l’Américain Qualcomm compte se lancer sur le marché des puces ARM serveur. Voir à ce propos notre article « Qualcomm va investir le marché des serveurs ARM ». À cet effet, la société a tissé des liens avec des acteurs chinois, ainsi qu’avec Google, et présenté sa première offre, un composant ARM 64 bits à 24 cœurs.

Il faudra toutefois encore de nombreux mois avant que cette gamme de composants voie le jour. Dans l’attente, c’est sous la bannière du projet 96Boards que Qualcomm pourrait faire ses premières armes dans le monde des serveurs. La carte DragonBoard 410c est une des stars de la famille 96Boards. Mais elle reste au format Consumer, mal adapté au monde desktop ou serveur.

Les choses devraient toutefois changer avec l’arrivée de nouvelles offres, conçues et distribuées par Arrow. Des modèles qui ne sont pas encore disponibles, mais que des indiscrétions de Chip1Stop, filiale d’Arrow, ont permis de découvrir.

DragonBoard 600c

La DragonBoard 600c est une 96Board au format Enterprise. Au menu, un processeur Snapdragon 600, proposant 4 cœurs ARM 32 bits Krait 300, cadencés à 1,7 GHz. La photo, en basse résolution, permet de deviner la présence d’un port Sata, d’un connecteur Ethernet, d’une prise HDMI et de deux ports USB plein format. Un lecteur de cartes mémoire est aussi de la partie.

RAM amovible et PCI Express sont visiblement absents de cette carte, qui répond donc au minimum aux spécifications 96Boards Enterprise Edition (EE). Linaro préconise 1 Go de mémoire minimum pour une carte EE, et 16 Go pour les offres dont la mémoire n’est pas extensible. Le Snapdragon 600 restant une puce ARM 32 bits, il faudra probablement tabler sur 2 Go.

Le prix de cette solution ? C’est Arrow lui-même qui nous le donne : 245 euros. C’est beaucoup plus que les 66 euros demandés pour une carte Dragonboard 410c. Le port Sata natif fera cependant la différence en utilisation desktop/serveur. Reste une inconnue : la date de disponibilité effective de cette offre.

DragonBoard 820c

La surprise pourrait toutefois venir d’une autre carte mère, la DragonBoard 820c. Comme son nom l’indique, cette solution sera pourvue d’un puissant Snapdragon 820. Une puce ARM 64 bits proposant 4 cœurs Kryo à 2,2 GHz. Nous passons de 23.052 DMIPS (score du Snapdragon 600) à 55.440 DMIPS. Plus de fois deux en performances et la capacité d’adresser une plus grande quantité de mémoire vive. Sans compter le support USB 3.0 et la gestion des écrans 4K.

Seul très gros écueil de ce processeur, l’absence de support Sata, qui supposera donc l’intégration d’un pont USB vers Sata, ou – avec un peu de chance – d’un connecteur pour un module mémoire eMMC 5.1 à 400 Mo/s (HS400). Le prix et la date de disponibilité de la DragonBoard 820c ne sont pas précisés.

À lire aussi :
Orange Pi livre une carte mère ARM 4 cœurs à 11 euros !
PocketCHIP : le mini-PC ARM à 49 dollars disponible en juin
4,1 milliards de composants ARM vendus au premier trimestre


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur