Cloud

Aruba Networks 7200, le contrôleur Wifi dédié au BYOD

Aruba Networks décline son nouveau contrôleur 7200 en 3 modèles : 7210, 7220 et 7240
3 1 1 commentaire

Avec sa nouvelle gamme de contrôleur sans fil, la série 7200, Aruba entend simplifier le filtrage des applications sans fil en entreprise.

Début décembre, Aruba Networks a lancé son nouveau contrôleur de réseau sans fil, la série 7200. Si la nouvelle gamme monte en performances, elle s’illustre aussi par sa capacité à répondre aux besoins des responsables IT confrontés au phénomène du BYOD (Bring Your Own Device) et, désormais, du BYOA (…Applications).

« Pas moins de 40 applications par terminal entrent moyenne dans les entreprises, souligne José Vasco, directeur régional Europe du Sud d’Aruba Networks, qui tire ses chiffres d’une étude Gartner. C’est un véritable casse tête pour l’IT, cela crée des flux de données considérables. » C’est pour aider à résoudre ce casse-tête qu’Aruba a développé la technologie AppRF.

Filtrer les applications

AppRF s’appuie sur le filtrage DPI (Deep Packet Inspection) pour déterminer et classifier les applications utilisées sur le réseau wifi afin d’optimiser celui-ci en fonction des politiques de l’entreprise. Une application de type Salesforce utilisée depuis un smartphone ou une tablette bénéficiera de la priorité d’accès tandis qu’un YouTube sera relégué en queue des priorités, par exemple.

AppRF permet même de repérer les applications jugées malveillantes et de les bloquer. Il est vrai que, exclusivement spécialisé sur les réseaux sans fil, Aruba intègre un firewall avec IPS/IDS (systèmes de prévention et détection d’intrusion) depuis ses premiers contrôleurs en 2002.

Déjà implémenté dans le modèle précédent, le 6000, AppRF est livrée en standard avec le 7200. La technologie est compatible avec les plates-formes mobiles iOS, Android et Windows Mobile/Phone mais pas BlackBerry. L’offre RIM « est un monde à part qui dispose déjà de ses propres solutions de sécurité, justifie le responsable. Pour l’instant, on n’inscrit pas les BlackBerry dans cette politique du BYOD. »

40 Gbit/s de données contrôlées

Le nouveau contrôleur se distingue également par une montée en puissance des performances. Doté de 8 processeurs quadri-coeur, soit 32 CPU virtuels, épaulés de co-processeurs dédiés à certaines tâches (le chiffrement notamment) et d’une mémoire de stockage flash, le 7200 est capable de supporter entre 16000 (pour le 7210) et 32000 (pour le 7240) appareils mobiles simultanés via 512 à 2048 points d’accès distants. Soit 40 Gbit/s de données.

De plus, en implémentant le Wifi 802.11ac, l’offre est taillée pour l’avenir. Le wifi AC, dont la norme doit être finalisée courant 2013, permettra d’atteindre à termes jusqu’à 1 Gbit/s de bande passante sans fil avec les terminaux et points d’accès compatibles.

« Le 7200 est deux fois plus rapide que le 6000, il est plus petit, prend moins de place, consomme moins, se félicite José Vasco, et le prix est moitié moins cher que la concurrence. » La solution démarre à 15 975 euros hors taxes.

Le sans fil, réseau primaire

Aujourd’hui suffisamment au point, notamment pour le transport de la voix, la technologie intéressera avant tout les entreprises qui élargissent ou renouvellent leur architecture réseau en remplaçant le modèle filaire Ethernet par du sans fil intégral. « Le wireless LAN devient primaire aux Etats-Unis. Pour des questions de mobilité des usages et de coûts », indique notre interlocuteur qui rappelle qu’Aruba est le seul fournisseur sans fil certifié pour Microsoft Lync.

A titre d’exemple, José Vasco nous indique qu’en migrant totalement sur le sans fil pour son nouveau siège, un client d’Aruba a économisé 2 millions de dollars en travaux d’installation et économise jusqu’à 700 000 dollars par an de maintenance.

Si les grands comptes composent l’essentiel de la base client d’Aruba, le fournisseur entend s’attaquer au marché des PME en 2013. Notamment le service de contrôle à distance du réseau grâce au modèle cloud qui permettra, à partir de la console Airway, de centraliser les informations envoyées par les points d’accès. Une offre matérielle accessible pour quelques centaines d’euros susceptible de répondre aux besoins de connexion des petites structures qui ne disposent pas de services IT dédié. Un nouveau levier de croissance en perspective pour Aruba.

Le 7240 d’Aruba Networks : le contrôleur supporte jusqu’à 32 768 terminaux mobiles.

Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes