Jean-Philippe Mareine (Atos ) - Jean-Luc Valente (BlueKiwi)

Atos : « Nous ne voyons plus d’appels d’offres de messagerie n’incluant pas de volet Social IT »

Atos entend mettre fin à l’usage de l’e-mail en interne en déployant sa solution de réseau social d’entreprise BlueKiwi ZEN. Et propager un nouveau modèle de travail collaboratif. Entretien.

Début 2011, Thierry Breton, PDG d’Atos, annonçait sa volonté de vouloir remplacer l’e-mail par une nouvelle génération d’outils de communication plus collaboratifs et interactifs.

En avril 2012, Atos rachetait BlueKiwi, éditeur d’une solution de réseau social d’entreprise (RSE). Début novembre, Atos annonce l’adoption de BlueKiwi ZEN, la nouvelle version de sa plate-forme de RSE taillée pour mieux organiser le travail en équipe et raccourcir les cycles de décision et d’action.

ZEN dispose ainsi des outils de collaboration, de gestion des groupes, de filtrage et de hiérarchisation de l’information, ainsi que d’un moteur de recommandation facilitant les nouvelles connexions entre les personnes, les communautés et les documents.

La solution s’appuie par ailleurs sur le savoir-faire d’Atos en matière de gestion des organisations de travail des équipes, et ses solutions cloud sécurisées. Une solution « spécifiquement conçue pour devenir le cœur social de l’organisation du travail où l’email n’existe pas et la collaboration est le maître mot », annonce Jean-Luc Valente, PDG de BlueKiwi.

Passage en revue de l’offre et stratégie de sa mise en œuvre avec Philippe Mareine, Secrétaire général du Groupe Atos et Jean-Luc Valente, CEO de BlueKiwi, dans un entretien croisé.

BlueKiwi, un réseau social d'entreprise

BlueKiwi, un réseau social d’entreprise avec lequel Atos espère éradiquer l’usage de l’email en interne.

BlueKiwi ZEN va être installé chez Atos et participera à l’objectif Zéro Email. Pour quand peut-on imaginer la disparition définitive des courriels chez Atos ?

Philippe Mareine – BlueKiwi ZEN va nous permettre de mieux collaborer en interne et avec nos partenaires. Il n’a pas vocation à remplacer tous les e-mails mais il permet de trouver un mode plus collaboratif et plus axé sur les communautés de travail et/ou d’intérêts. Les connecteurs Microsoft Outlook et Office sont déjà clairement une intégration qui va dans ce sens de la réduction des e-mails.

Thierry Breton, Président d’Atos, a annoncé en 2011 la mise en place de ce projet ambitieux : faire d’Atos (74 000 salariés pour un CA de 8,5 milliards) la première société au monde à ne plus utiliser de mails en interne. Ce défi, « Zero email », est planifié sur 3 ans et doit être réalisé fin 2013.

Le déploiement du réseau BlueKiwi ZEN a débuté chez Atos et va contribuer à atteindre cet objectif. Pour autant, le courriel externe, ainsi que le courriel interne à valeur juridique survivront permettant d’engager notre responsabilité auprès de nos clients ou de nos partenaires.

BlueKiwi, un réseau social d'entreprise

Desktop (via navigateur web) ou application mobile (ici), BlueKiwi s’adapte à tous les environnements.

La suppression de la messagerie asynchrone est-elle une demande forte des clients d’Atos ?

Oui, cette initiative a suscité un fort intérêt chez nos clients qui font les mêmes constats que nous sur la nécessité de favoriser la collaboration, le partage d’information, et de façon générale de promouvoir les nouvelles technologies au travail. Ce programme est venu compléter la gamme de nos savoir-faire en matière de collaboration et d’organisation de l’entreprise du futur.

La preuve en est que nous ne voyons plus d’appels d’offres concernant la messagerie qui n’inclut ce « volet Social IT ». Zéro Email est le chemin que nous proposons, mais le but et l’enjeu, c’est une communication et une collaboration plus efficaces au sein de l’entreprise, ainsi qu’au plan social, un meilleur équilibre de vie au travail.

Comment s’intègre BlueKiwi ZEN dans le SI de l’entreprise, notamment en matière de gestion des contacts, de sécurité et d’applications tierces ?

Jean-Luc Valente – Nous intégrons avec le LDAP ou l’Active Directory de l’entreprise via un connecteur qui est sécurisé et « tunnel » entre l’environnement du client et l’instance BlueKiwi du client. Ceci nous permet de synchroniser les répertoires, valider les autorisations, propager les sign-on et de commissionner les accès lorsque les personnes changent de rôle ou d’entreprise.

Les applications disposent d’un jeu complet d’APIs restful qui permet de manipuler entièrement les objets de BlueKiwi depuis une programmation : créer un espace, des membres associes, poster des actualités, etc.

ZEN accepte-t-il les interactions avec d’autres réseaux sociaux ?

Oui nous pouvons reprendre automatiquement le profil Twitter ou Linkedin d’un membre, nous pouvons aussi intégrer des fils d’actualité Twitter ou Facebook via des widgets. Le format de notre fil d’actualité répond aux prescriptions du standard émergent Activity Streams (activitystrea.ms) qui nous permettra de consolider des flux multiples dans BlueKiwi et inversement d’exporter un flux BlueKiwi vers d’autres systèmes.

Il est néanmoins difficile de supprimer la messagerie électronique pour les communications externes. N’y a-t-il pas un risque au final de cumuler les outils email et réseaux sociaux ?

PM – Il n’est pas question de supprimer l’usage de la messagerie électronique, il est question de ne l’utiliser que pour les échanges externes, si nécessaire. L’ambition Zéro Email ne concerne que les échanges internes Atos. Le fait de disposer de moyens et d’outils plus efficaces à la place de ces mails internes permettra à chacun d’éviter un travail fastidieux et de se concentrer sur les sujets essentiels. La consultation des e-mails pour les contacts externes en sera allégée d’autant.

Quelles sont les différences entre les éditions Professionnel, Premium et Entreprise ?

JLV – Ceci est décrit plus précisément sur le site web de BlueKiwi mais en résumé :

  • Entreprise comporte tous les composants et options de l’offre.
  • Premium n’inclut pas les connecteurs Microsoft Office, Microsoft Outlook ni la recommandation sociale.
  • Professionnel n’inclut pas les éléments ci-dessus ni les analytiques, ni les API, widget development kit, ni le connecteur SSO.

Quel est le modèle économique de l’offre ? Peut-on avoir une idée des tarifs ?

Il s’agit d’un prix à l’utilisateur et par mois. De 4 euros à 20 euros en fonction de l’édition retenue et du nombre d’utilisateurs internes.

Crédit photo © Atos/BlueKiwi


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Incollable sur les grands noms du monde IT ?

Christophe Lagane

Auteur: Christophe Lagane

Chef de rubrique

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Christophe Lagane Christophe Lagane Christophe Lagane Christophe Lagane

Cloud : Accélérateur de Business

Tout savoir sur les atouts Cloud pour la DSI !
Accédez au site Cloud : Accélérateur de Business et découvrez les dossiers et articles dédiés au Cloud, visualisez les vidéos interviews et témoignages clients et téléchargez gratuitement les études et livres blancs.

Derniers commentaires




0 replies to Atos : « Nous ne voyons plus d’appels d’offres de messagerie n’incluant pas de volet Social IT »

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

X
Connexion S'enregistrer

Connectez-vous pour accéder à tout notre contenu.
Si vous n'avez pas encore de compte,
S'enregistrer GRATUITEMENT

perdu ?
Connexion S'enregistrer

Enregistrez-vous gratuitement pour avoir un accès illimité à tout notre contenu.

Vérifiez votre email

Merci de votre enregistrement. Nous venons de vous envoyer un email contenant un lien pour confirmer votre adresse.
(si vous ne recevez pas l'email dans quelques minutes, vérifiez votre boîte spam).

Oh, vous avez perdu votre mot de passe ?

Pour recevoir votre mot de passe, entrez l'adresse email utilisée pour vous inscrire.

Ou essayer de vous connecter à nouveau.