Atos ferait partie des repreneurs potentiels de Vitrociset

ProjetsSécuritéSSII
2 4 1 commentaire

Partenaire des industries spatiale et de defense, l’italien Vitrociset chercherait à se vendre. La société IT française Atos et deux fonds de capital-investissement seraient sur les rangs.

Une simple rumeur ? Le groupe français de services IT Atos et deux fonds de private équity feraient partie des repreneurs potentiels de la firme italienne Vitrociset, selon le quotidien économique Il Sole 24 Ore. Partenaire de longue date des industries spatiale, aéronautique et de défense européennes, Vitrociset gère des systèmes complexes pour le compte de ses clients, parmi lesquels Arianespace.

Les négociations concernant l’avenir de Vitrociset seraient en cours et l’entreprise basée à Rome pourrait changer de mains début 2016. Selon les mêmes sources, l’actionnaire majoritaire de l’entreprise, la famille Crociani avec 98,54 % des parts (les 1,46 % qui restent sont détenus par Selex Ex, une entreprise de Finmeccanica), aurait refusé l’an dernier une offre de rachat d’un montant de 120 millions d’euros jugée trop faible. Edoarda Crociani aurait également envisagé une introduction en bourse sur la base d’une valorisation de 200 millions d’euros, avant d’écarter cette option. L’entreprise avait fait appel au conseil financier de Banca IMI.

En 2014, Vitrociset a généré 169 millions d’euros de revenus et employait 860 salariés.

Lire aussi :

Atos rachète Unify et renforce son alliance avec Siemens
Big Data : Atos sécurise la « rue de la Soif » d’Eindhoven

crédit photo © tankist276 – shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur