Avant d’absorber EMC, Dell pourrait mincir

CloudDatacentersEditeurs de logicielsProjetsSSII
Dell
1 12 Donnez votre avis

Quest Software (gestion des infrastructures), SonicWall (firewall) mais aussi Perot (services) pourraient être vendus par Dell afin de réduire l’endettement que va créer le rachat d’EMC.

Selon Reuters, trois fonds américains, KKR, Thomas Bravo et Vista, seraient aux prises pour racheter certains actifs de Dell pour un total de 4 milliards de dollars environ. Cette revente permettrait au groupe texan d’améliorer son bilan avant le rachat d’EMC, pour lequel il doit débourser pas moins de 67 milliards de dollars. Rappelons que ce rachat monstre, qui doit se conclure en octobre prochain, va endetter Dell à hauteur de 49,5 milliards de dollars, des cessions d’actifs permettraient donc de diminuer ce fardeau.

Pour récolter des fonds, le Texan aurait mis plusieurs fers au feu. D’un côté, il aurait confié à Goldman Sachs la vente de Quest (gestion des infrastructures, un éditeur acheté en 2012 pour 2,4 milliards de dollars) et de SonicWall (firewall, racheté en 2012 également pour un montant non communiqué). Chacune de ces deux activités vaudrait environ 2 milliards de dollars, selon les sources de nos confrères. Rappelons que le fonds Thomas Bravo a déjà eu le contrôle de SonicWall, qu’il avait racheté en 2010 pour 717 millions de dollars avant de céder la société… à Dell.

Perot revendu à une SSII ?

Par ailleurs, le groupe se serait aussi attaché les services de Citigroup pour étudier la vente de Perot Systems, une SSII que Dell avait rachetée en 2009 contre 3,9 milliards de dollars. Les sources de nos confrères pensent que cette vente pourrait rapporter entre 5 et 6 milliards de dollars aujourd’hui, ce qui apparaît élevé sachant qu’en 2009, les analystes avaient estimé que Dell avait surpayé Perot. Pour cette activité, les acheteurs potentiels seraient plutôt de grands acteurs du service aux Etats-Unis et à l’international.

Rappelons que, début octobre, la société texane a déposé une offre de rachat pour le groupe EMC, valorisant EMC (plus de 70 000 personnes) à hauteur de 67 milliards de dollars (près de 59 milliards d’euros). Une somme colossale qui constitue un nouveau record dans le domaine des technologies. Le montage imaginé par Michael Dell et ses partenaires financiers de MSD Partners et de Silver Lake passe par une intégration d’EMC au sein du groupe Dell et le maintien de VMware comme entité séparée, cotée en bourse au contraire du reste du groupe.

A lire aussi :

EMC-Dell : VMware pas soluble dans Virtustream

PAC : « Dell – EMC, avant tout un rachat opportuniste, dicté par la finance »

Dell-EMC : les réactions de l’industrie IT à la méga-fusion

Dell délesté de ses PC avant d’absorber EMC ?

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur