Intégration métier, Cloud, terminal, les ambitions d’Avaya France

CloudCollaborationDSIGestion des réseauxLogicielsProjetsRéseaux
1 70 Donnez votre avis

Avaya a profité de son événement parisien pour présenter ses dernières innovations. Tour d’horizon avec Erwan Salmon, son directeur général France.

Erwan Salmon peut être satisfait. Avaya France, dont il a la direction avec l’Europe du Sud, a annoncé une croissance « à deux chiffres » sur un marché local des communications unifiées et collaboration en recul de 10%. Une annonce faite à l’occasion de l’Avaya Engage Tour qui s’est déroulé à Paris la semaine dernière. La filiale française a vu son nombre de clients augmenter de 70% cette année. Sans toutefois en préciser le volume en question. « C’est révélateur du dynamisme de la société, se réjouit le responsable qui avance que au niveau monde pour l’équipementier les chiffres du quatrième trimestre seront largement supérieurs aux prévisions ».

L’événement parisien aura été l’occasion de présenter de nouvelles solutions, essentiellement tournées autour du logiciel et du service. Et pour cause, « Avaya est aujourd’hui une société de software et services », précise Erwan Salmon, même si elle vend toujours des postes téléphoniques et des équipements réseau. De fait, 74% du chiffre d’affaires du fournisseur est réalisé par les offres immatérielles en France (autour de 82% au dernier trimestre aux Etats-Unis). « A terme, ce taux devrait s’élever à 80-85% », indique le dirigeant. « Aujourd’hui, un client peut installer une solution de centre de contact ou de communications unifiées complètement software en utilisant des solutions sur les PC, smartphones et tablettes complétées de casques, sans équipement téléphonique », poursuit-il. Une tendance qui se voit plus dans les pays anglo-saxon, « où les ventes de postes fixes diminuent », plus qu’en Europe du Sud « où les gens restent attachés au combiné téléphonique ».

Intégrer les communications dans les applications métier

Avaya a commencé à s’ancrer sur le marché avec sa plate-forme Aura qui permet d’intégrer les outils de communications unifiées directement dans les applications métiers de ses partenaires et clients. « L’utilisateur devant son PC n’a donc pas besoin d’ouvrir une application tierce pour entrer établir une communication avec un correspondant. », estime le dirigeant. Une stratégie assez différente de la concurrence qui « veut plutôt contrôler le poste de travail ». Du côté de Redmond, par exemple. Une offre valable pour les communications inter-entreprise comme pour les échanges avec les clients.

Erwan Salmon illustre cette idée par la capacité, pour un vendeur en ligne, de disposer de l’historique de visite du site par un client qui appelle le service commercial à partir d’une page web. « En disposant de ces informations, le vendeur en ligne va pouvoir mieux orienter les achats du client. » Autre avantage : la plate-forme Aura peut s’inscrire comme un hub central pour s’appuyer « sur n’importe quel PABX du marché » pour diffuser les communications unifiées sur l’ensemble des sites d’une entreprise qui ne souhaite pas renouveler ses systèmes de téléphonie, généralement hétérogènes. L’intégration de ces outils s’effectue en Java. A en croire le dirigeant « c’est relativement simple, très intuitif, si vous avez quelques connaissances en informatique ».

Vantage, un téléphone sans touches

Avaya fournit désormais un ensemble de briques autour de la plate-forme Aura. Annoncées ces dernières semaines, l’événement parisien a été l’occasion de les présenter en démonstration. C’est le cas d’Equinox qui assure l’intégration complète de solutions de communications unifiées avec la visioconférence en une seule et même plate-forme Cloud. Ou encore de Zang, une solution dédiée aux clients centre de contact qui leur permet de déborder sur du Cloud public pour prendre des accès supplémentaires. De son côté, Oceana vise à développer une solution omnicanal dans le but d’améliorer la relation client.

Une offre qu’Erwan Salmon illustre avec la présentation d’un nouveau téléphone, Vantage, ou plutôt un terminal téléphonique doté d’un écran LCD tactile et de haut-parleurs qui peut intégrer le système de communications unifiées de l’entreprise mais aussi des applications web à la manière d’un smartphone. Par exemple, dans le cas d’une utilisation dans le secteur hôtelier, ce combiné de nouvelle génération pourra servir d’écran de présentation de services et produits que l’assistant hôtelier pourra pousser vers le client au cours de la communication verbale. Commander un menu personnalisé ou mettre à jour les photos des équipes du jour se fait ainsi depuis la console de gestion d’Avaya. « Oceana transforme le téléphone en outil communicant au delà de la fonction de téléphonie et en le personnalisant en fonction de la verticalité de nos clients », résume le dirigeant. Vantage sera disponible début 2017.

Le réseau entièrement administré dans le Cloud

Côté Infrastructure réseau, Avaya a présenté Réseau Cloud, une solution de gestion dans le Cloud pour déployer et administrer les réseaux filaires et sans fil Wifi. Une offre qui tire parti de Short Path Bridging (SPB), une technologie SDN (Software Defined Networks) qui permet d’envisager le réseau comme une boîte noire où le provisionnement des VLAN est remplacé par des services virtuels. Le chemin des données entre l’équipement et le datacenter est auto géré par le réseau. Il suffit simplement de référencer les terminaux avec le service adéquat. Par exemple, associer une caméra de surveillance au service virtuel de vidéo surveillance. « Cela évite la complexité de la configuration manuelle des VLAN qui entraîne les erreurs et cela assure une étanchéité complète entre les différents services virtuels. » Une technologie utilisée lors des JO d’hiver de Sotchi en 2014. Autant de services qui, aux yeux d’Erwan Salmon, « donne à Avaya un avantage concurrentiel unique sur le marché ».


Lire également
Brevets : Blackberry se fâche contre Avaya
Collaboration unifiée : Avaya et HP font UCaaS commun


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur