Avaya se déleste de son activité réseau à Extreme Networks

Gestion des réseauxRégulationsRéseaux

Avaya a signé un accord pour céder son activité réseau à Extreme Networks pour 100 millions de dollars. Une restructuration visant à lui éviter la faillite.

Avaya va probablement vendre son activité réseau (Networks) à Extreme Networks. Les deux entreprises ont signé un accord autour de la reprise de ces actifs qui comprennent des switch Ethernet, routeurs, réseaux sans fil, système d’administration et contrôle d’accès, ainsi que l’architecture SDN (Software Defined Networks ou réseaux programmables).

Fixée à 100 millions de dollars, la transaction pourrait néanmoins être revue à la hausse. L’offre est en effet soumise à un système d’enchères auquel d’autres acteurs peuvent concourir sur une période de trois ou quatre mois, précise Extreme. De son côté, Avaya espère que cette transaction, avec Extreme ou un autre repreneur, soit close avant son troisième trimestre fiscal, soit le 30 juin prochain.

Eviter la faillite

Cette opération s’inscrit dans la stratégie d’Avaya de se délester d’une partie de ses actifs pour se concentrer sur son activité d’éditeur de logiciels de communication afin d’assurer sa survie. L’entreprise fondée en 2000 en tant que filiale de Lucent Technologies s’est en effet déclarée en faillite le 23 janvier dernier en se plaçant sous la protection du « Chapter 11 » de la loi américaine. L’objectif de la manœuvre étant de permettre au fournisseur de solutions de communication d’éponger ses dettes pour relancer son activité sous un jour nouveau. Pour y parvenir tout en poursuivant ses activités durant la restructuration, Avaya a reçu une facilité de paiement (debtor-in-possession ) de 725 millions de dollars de la Citibank.

« Après une évaluation approfondie, nous croyons que la vente de notre activité réseau est la meilleure voie pour toutes les parties prenantes, a déclaré Kevin Kennedy, PDG d’Avaya. Elle offre un chemin clair et positif pour nos clients et partenaires réseau et permet à la société de se concentrer sur ses solutions de communications unifiées et de centre de contact […]. L’annonce d’aujourd’hui contribue à la poursuite de nos objectifs globaux de restructuration alors que nous positionnons le reste des activités Avaya pour le succès sur le long terme. »

Une bonne affaire pour Extreme Networks

De son côté, Extreme Networks, un pure player qui fournit des solutions logicielles de gestion de réseau, estime que l’acquisition des actifs réseau d’Avaya va lui permettre d’accélérer significativement son développement. « L’ajout des activités réseau d’Avaya est conforme à notre stratégie de croissance et élargira les capacités des solutions d’entreprise d’Extreme en complétant notre portefeuille de produits sur nos marchés verticaux », justifie son PDG Ed Meyercord. Selon lui, une fois entre les mains d’Extreme, l’activité réseau d’Avaya devrait générer 200 millions de dollars de chiffre d’affaires annuellement. Acquise pour deux fois moins, il s’agirait donc d’une bonne affaire. Laquelle pourrait attirer l’attention de concurrents ?


Lire également
Avaya se déclare en faillite
Intégration métier, Cloud, terminal, les ambitions d’Avaya France
Brevets : Blackberry se fâche contre Avaya

Crédit photo : Avaya

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur