Microsoft étoffe son offre Blockchain as a service sur Azure

CloudData & StockageDéveloppeursDSIEditeurs de logicielsIAASPolitique de sécuritéProjetsSécurité
0 66 Donnez votre avis

Microsoft a donné des détails sur le projet Bletchley qui vise à étoffer le service Blockchain as a service sur le Cloud Azure.

La présence de Microsoft dans les monnaies virtuelles n’était pas flagrante, mais les choses changent avec la Blockchain. Cette dernière se définit comme étant un moyen d’échange capable de sécuriser tout type de transaction, sans la présence d’un organe central de contrôle. Chaque « bloc » se présente comme un livre de comptes privé, consultable par les différents acteurs d’une transaction, et hautement sécurisé. Utilisé pour la première fois dans le cadre du Bitcoin, la Blockchain s’étend à d’autres territoires.

Et la firme de Redmond entend bien être présent sur ce marché en devenir. Elle a donc  en novembre dernier travaillé avec Ethereum pour proposer en test un service de Blockchain à la demande. Cette expérience a permis d’avoir les retours des entreprises intéressées et de connaître les éléments manquants pour qu’elles développent des applications Blockchain.

Du middleware blockchain et des cryptlets

Le fruit de ces réflexions s’est traduit par le lancement du projet Bletchley. Marley Gray, directeur du Business Developpement et de la stratégie Cloud et entreprise, explique que « le projet Bletchley est une vision de Microsoft pour proposer de la Blockchain as a service (BaaS) ouverte et modulaire pour l’ensemble des plateformes, des partenaires et des clients ». Concrètement, ce programme apporte deux éléments importants, une couche de middleware et des « cryptlets ».

Le middleware Blockchain va fournir des services Cloud comme la gestion d’identité et du management opérationnel, ainsi que des solutions analytiques et de machine learning (cf schéma ci-dessous). Et Microsoft pousse aussi le concept de « cryptlets », qui peut se définir comme « un nouveau bloc de construction de la technologie Blockchain pour assurer la sécurité des opérations et de la communication entre Azure, l’écosystème middleware et les plateformes technologiques utilisées par les clients ».

bletchleyarchitecture

Car Microsoft entend être compatible avec plusieurs protocoles de la Blockchain, allant du plus simple, Unspent Transaction Output-based (UTXO), comme Hyperledger, jusqu’au plus sophistiqué basé sur Smart Contract utilisé par Ethereum. Pour revenir aux cryptlets, il s’agit de petits modules fonctionnels, qui lors d’une transaction ou d’un contrat, pourront fournir certaines fonctions comme l’horodatage, la gestion de clé public, etc.

A lire aussi :

Microsoft développe un système ID basé sur la blockchain
Project Thunder : Blockchain met en Open Source son réseau P2P

Crédit Photo : Montri Nipitvittaya-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur