Avec Chrome Enterprise Bundle, Google entend séduire les sysadmins

CloudDSIMobilitéNavigateursPoste de travailProjetsVirtualisation

Google veut pousser son navigateur Chrome au sein des entreprises en séduisant les sysadmins avec Chrome Enterprise Bundle.

Les parts de marché mondiales de Chrome sont toujours aussi élevés (53,72% des navigateurs), mais cela ne suffit pas à Google qui ambitionne de grandir ses positions au sein des entreprises. Pour cela, le passage obligé est l’administrateur système, prescripteur et intégrateur des différentes solutions IT. Dans ce cadre, la firme de Mountain View vient de lancer Chrome Enterprise Bundle. Il s’agit d’un package comprenant la dernière version du navigateur Chrome au format MSI, l’extension Chrome Legacy Browser Support pour exécuter occasionnellement des widgets Active X  ainsi que des modèles de règles de gestion.

Dans un blog, Google précise que le package intègre 200 règles de gestion comme la sélection d’extensions mise à disposition, la configuration d’un serveur proxy, etc. L’idée est de faciliter les tâches de déploiement des administrateurs systèmes et de leur apporter des outils de contrôle.  

XenApp et Windows Server supportés

Au sein de ce paquet, on retrouve Chrome 58 qui offre également un support officiel pour la plateforme de virtualisation XenApp de Citrix et Windows Server via les services Terminal Server. Le navigateur prend en charge l’accélération GPU dans les environnements Citrix et l’auto-détection de Windows Server. L’éditeur prévoit d’ajouter des outils supplémentaires dans le bundle au fil du temps. A noter que le package est disponible en téléchargement en mode 32 ou 64 bits.

Est-ce que cela sera suffisant pour séduire les sysadmins ? Ces derniers, surtout dans les grandes entreprises, utilisent majoritairement les plateformes Microsoft, Edge dans le cadre de Windows 10, mais plus encore IE pour les autres Windows. Pour autant, Google y croit et a indiqué que le nombre d’entreprises utilisant Chrome a doublé au cours des deux dernières années, même s’il se garde de donner des chiffres.

A lire aussi :

Google se sert une nouvelle fois de Chrome pour pousser le HTTPS

Chrome for Android 58 facilite la lecture de pages offline

Crédit : Google

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur