Avec SolidFire, NetApp veut devenir le leader mondial du Flash

Data & StockageDSIProjetsStockage
0 2 Donnez votre avis

Devant un parterre de ses partenaires de la zone EMEA, NetApp a vanté les mérites du Flash, positionné clairement ses offres Flash et celle de SolidFire, dont il annoncé un nouvel OS et un nouveau nœud.

Jean-Francois Marie,NetApp
Jean-Francois Marie,NetApp

« Le flash surpasse le disque à haute performance sous tous ses aspects, aussi bien pour les performances que pour la capacité ou le coût à l’utilisation,» affirme Jean-François Marie, directeur Produits, Solutions, et Alliances EMEA chez NetApp, lors du Partner Executive Forum du constructeur/éditeur à Lisbonne. «D’ailleurs, le marché annuel des baies All-Flash devrait approcher les 12 milliards de dollars en 2020. Car le flash bouleverse radicalement le modèle économique des datacenters. Ainsi, si l’on considère un stockage d’un pétaoctet de données stocké sur des disques à haute performance 10K (soit 92U) face à une baie de SSD de 15 To (comme le propose NetApp), on constate : moins de 1 ms de latence pour toutes les données, 11 fois moins d’encombrement, 11 fois moins de consommation énergétique, un tiers des coups en support, et un retour sur investissement en six mois.»

Chaque solution Flash éclaire son marché

Après le rachat de SolidFire en décembre dernier (notre article), le numéro deux mondial du stockage se plie au délicat exercice consistant à expliquer le positionnement de ses produits, en évitant soigneusement de souligner les chevauchements de gamme.

Pour NetApp, il s’agit de positionner des baies All-Flash au cœur du marché en interconnectant simplement les différents types d’infrastructure cloud : fournisseurs de services cloud, Fournisseurs cloud à grande échelle (Hyperscale Cloud providers) ou clouds privés.
Pour adresser ces différents types de besoins, les gammes sont ventilées selon trois axes. SolidFire adresse les besoins en forte évolutivité, en procurant des environnements applicatifs multitenant performants sur des infrastructures de type cloud. Bref, une infrastructure pour les applications distribuées de nouvelle génération (type mashup cloud ou plateforme API). A noter: plusieurs environnements applicatifs isolés peuvent cohabiter sur un même équipement SolidFire, avec une qualité de service garantie.

Les All-Flash FAS (AFF) répondent aux attentes en infrastructure virtuelle supportant divers types d’application en mode bloc ou fichiers. Un stockage multiprotocole unifié avec intégration d’applications.

Enfin, les équipements EF-Series proposent de la performance pure à très faible latence pour des applications unitaires nécessitant un temps réponse le plus faible possible, au coût le plus étudié, en stockage directement attaché (DAS).

SolidFire scintille aux couleurs de Fluorine

Haute disponibilité des vVols avec SolidFire
Haute disponibilité des vVols avec SolidFire

NetApp profite de cet événement pour lancer le nouveau système d’exploitation SolidFire Element OS 9, baptisé Fluorine. L’éditeur/constructeur affirme que sa plateforme logicielle offre “la gamme de fonctionnalités la plus complète du marché pour consolider de multiples charges de travail mixtes sur une infrastructure automatisée, agile et entièrement sécurisée”. Cette version intègre sa gestion de la qualité de service aux vVols de VMware pour contrôler finement le stockage de chaque VM, niveau d’IOPS minimal, maximal et en mode burst, par exemple (modifiables à la volée). Les machines virtuelles disposent du stockage haute disponibilité. Element OS 9 gère 4 de nœuds Fibre Channel (FC) par cluster SolidFire, contre 2 auparavant d’un cluster SolidFire, avec jusqu’à 500 000 iops par nœud contre 300 000 jusqu’à présent (soit 2 millions d’iops pour 4 nœuds FC) .
Les fonctions VLan étendues permettent d’utiliser des adresses IP se chevauchant sur des VLan sur des tables de routages distinctes.

Enfin, la nouvelle interface utilisateur entièrement refondue regroupe toutes les données du système de stockage dans un même tableau de bord. Grâce à l’infrastructure “Shared Nothing” de SolidFire, l’entreprise peut évoluer vers Fluorine sans perturber sa production.

Un nouveau nœud pour SolidFire

NetApp annonce son nouveau nœud de stockage SF-Series 19210, censé offrir la densité la plus élevée du marché pour le coût Go/iops le plus faible. Avec sa capacité de 40 à 80 To pour 100 000 iops à une latence annoncée inférieure à la milliseconde, ce nœud se positionne pour répondre aux besoins en environnements hautement virtualisés, aux bases de données et aux infrastructures de cloud privé et public exigeant des garanties de performance.

La solution est évidemment évolutive (scale-out) et bénéficie (grâce à Element OS 9) de la réduction de données en ligne, de l’automatisation complète et de l’intégration à VMware et OpenStack. La solution est compatible avec l’existant SolidFire de l’entreprise, ce qui évite d’avoir à tout remplacer pour bénéficier des atouts de cet équipement.

A lire aussi :

Avec ONTAP 9, NetApp pousse la compaction et le flash haute-densité

NetApp va couper 12% de sa masse salariale


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur