Avis d’experts – SNIA Europe : Le data center défini par logiciel, mythe ou réalité ?

CloudDatacenters
snia-europe-stockage-data-center

Découvrez un nouvel Avis d’experts de SNIA Europe sur le thème du data center virtualisé.

Les data centers ont beaucoup évolué depuis les années 1960, il y a presque 60 ans – une éternité dans le monde informatique où la technologie évolue tous les 6 mois. 

À l’instar des sciences de la vie, cette évolution apporte son lot d’améliorations, de nouvelles capacités, de nouveaux comportements, mais aussi de bouleversements et de révolutions qui permettent d’écrire de nouveaux chapitres dans l’histoire de l’IT. 

Depuis 2 ou 3 ans, le stockage défini par logiciel et le calcul occupent une place toujours plus importante dans les data centers, mais s’agit-il là d’une évolution naturelle ou d’une incroyable révolution ? Est-ce une simple étape, ou un pas de géant ?

La seconde option est sans doute plus exacte au vu des autres technologies ayant récemment fait la transition vers la définition par logiciel.

Prenons pour exemple la téléphonie. Dans les années 1990, Nokia commercialisa le premier téléphone autonome, lourd et encombrant pouvant être transporté par un être humain, avec une autonomie de batterie suffisamment raisonnable pour permettre quelques heures de communication avant de devoir être rechargé.

25 ans plus tard, qu’est devenu cet appareil ? Tout simplement un outil révolutionnaire dans lequel la partie téléphone ne représente sans doute que 10% de sa capacité totale. Le reste étant désormais utilisé pour le travail, la musique, les applications, la navigation, les systèmes de paiement et bien plus encore. Cet appareil aujourd’hui appelé « smartphone » a bel et bien révolutionné la vie de millions de personnes.

Un bouleversement d’une telle ampleur se produit actuellement pour les data centers, qui deviennent maintenant des data centers définis par logiciel.

Le concept ‘défini par logiciel’ autorise deux tendances fondamentales du marché : premièrement, de désagréger matériel et logiciel, et par conséquent de changer la façon dont nous percevons le matériel, pour profiter des meilleurs coûts, du meilleur accès/temps de latence à un moment donné, et des meilleures capacités à un autre ; et deuxièmement, de remplacer le matériel propriétaire par un logiciel propriétaire et du matériel divers plus générique.

La possibilité de faire évoluer, de limiter, d’approvisionner, de contenir ou d’adapter les ressources modifie fondamentalement les data centers, et la vie de celles et ceux qui veillent à leur gestion. Infrastructures hyperscale, Cloud, nouveaux appareils professionnels (smartphones, tablettes, appareils spécialisés, capteurs etc.), tous ces éléments révolutionnent la portée, la diversité et la richesse de ce que l’informatique apporte aux entreprises, et en ce sens, il s’agit bel et bien d’une révolution.

Mais qu’est-ce qu’au juste la technologie définie par logiciel, et pourquoi est-elle aussi importante ?
La définition par logiciel fusionne plusieurs technologies de stockage et de gestion du stockage, comme la virtualisation, la gestion des fichiers, la gestion des objets de données, les technologies de protection, la hiérarchisation, l’approvisionnement, l’archivage, les technologies de sauvegarde/restauration, etc.

L’orchestration harmonieuse de toutes ces technologies permet d’obtenir l’évolutivité, le dynamisme, la protection des données, le niveau de service et l’adaptation des ressources existantes pour répondre aux besoins de stockage immédiats, mais aussi aux tendances de croissance du stockage qui restent phénoménales. 

Aujourd’hui, quasiment tout est une ‘donnée’… La dématérialisation des applications et des services est une réalité. 

Et oui, ceci est important car en l’absence de data centers définis par logiciel, les promesses d’efficacité, de croissance, de sécurité et d’évolutivité des données ne peuvent être tenues. Un peu comme utiliser un téléphone ‘portable’ comme un… ‘Smart’ phone… ça ne fonctionne pas.

Le stockage et la gestion des données en pétaoctets ou en exaoctets reste d’actualité, mais offrir un accès rapide aux objets, allouer la capacité adéquate à une nouvelle charge de travail, réduire les coûts lorsqu’une baisse de consommation est constatée, et surtout créer des données ‘de valeur’ pour les entreprises à partir des données recueillies (c.à.d. via l’analyse) sont les nouveaux sujets d’actualité. 

Toutes les entreprises vont-elles alors se tourner vers un data center défini par logiciel ? Oui, d’une certaine façon, en fonction de la capacité à exécuter les applications du data center et de tirer profit des environnements virtualisés, de la mise en place de Clouds hybrides et d’hyperviseurs pour réguler les charges de travail et les nouvelles applications à base d’objets.

Nous devons garder à l’esprit qu’il n’existe aucune solution ou produit clé en main permettant de déployer un data center défini par logiciel, mais les avantages l’emportent incontestablement sur le pas de géant vers l’avenir.

Auteur
En savoir plus 
Chairman
SNIA Europe
Daniel Sazbon est président (depuis 2016) et membre (depuis 2000) du conseil d’administration de SNIA Europe. Avec plus de 20 ans d'expérience sur le marché du stockage de données, Daniel a occupé de nombreux postes à responsabilité au sein d’organisations de vente de solutions de stockage de données et de networking. Daniel est aujourd’hui responsable des ventes des solutions et infrastructures de stockage pour IBM en Europe.
En savoir plus 

Livres blancs a la une