Bad buzz : une extension de Chrome pour boycotter United Airlines

NavigateursPoste de travail
1 9 Donnez votre avis

Après le bad buzz créé par l’expulsion violente d’un passager sur un vol United, la compagnie aérienne doit faire face à une extension de Chrome créée spécifiquement pour boycotter ses offres.

Après le cours de bourse qui dévisse, United Airlines voit le bad buzz créé par l’expulsion manu militari d’un passager d’un de ses vols aux Etats-Unis se matérialiser d’une façon assez radicale. Une nouvelle extension pour Chrome, appelée DropUnited, permet en effet de retirer tout vol United de la liste des propositions renvoyées après une recherche de vols. « Ainsi, la prochaine fois que vous cherchez un vol, United n’apparaîtra pas parmi les options proposées, explique l’auteur de cette application. Bienvenue dans les Etats-Unis de l’Humanité. »

L’extension fonctionne avec les moteurs de Kayak, Expedia, Google Flights et avec les recherches classiques de Google. Rappelons que United a fait expulser par la force un passager d’un vol sur l’aéroport de Chicago, une fois celui-ci installé à sa place dans l’appareil. La compagnie prétextant le besoin de récupérer des sièges pour des membres d’équipage. L’ensemble de la séquence a été filmée par d’autres passagers, la vidéo faisant ensuite très rapidement le buzz sur les réseaux sociaux.

Réaction tardive du Pdg

L’homme de 69 ans qui a été extrait de l’avion par les services de sécurité de l’aéroport souffre de diverses contusions et d’une fracture du nez. Il semble décidé à porter plainte, selon son avocat. Depuis cet événement, la compagnie aérienne est sous pression, d’autant que son Pdg, Oscar Munoz, semble avoir tardé à prendre la pleine mesure de la vague de désapprobation qu’a créée l’affaire. Le 11 avril, le dirigeant a assumé « l’entière responsabilité » de son entreprise dans cette affaire, parlant d’un « évènement réellement horrible ». United vit d’ailleurs une réelle série noire, un autre passager venant d’être piqué par un scorpion tombé d’un coffre à bagages sur un vol de la compagnie au départ de Houston.

Ce n’est pas la première fois que des extensions Chrome sont développées en signe de protestations. Après les attaques terroristes de novembre 2015 à Paris, un plug-in remplaçait le mot « terroriste » par « lâche ». Juste après l’élection de Donald Trump, une autre extension a été développée transformant la photo du président américain en celle d’un chaton.

A lire aussi :

Fournir les données de son smartphone pour entrer aux Etats-Unis : sérieusement ?

Transport aérien : tablettes et PC portables interdits de soute

Les billets d’avion, que du bonheur pour les pirates

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur