CloudSécurité

Barracuda: le filtre web 6.0 archive et verrouille l’accès aux réseaux sociaux

Barracuda web filter 6.0_
7 1 Donnez votre avis

Peut-on surveiller finement, archiver et verrouiller les accès aux réseaux sociaux -dont Facebook et Twitter ? La version 6.0 du Web Filter de Barracuda y prétend.

« Le comportement des employés sur les réseaux sociaux peut avoir un impact sur la productivité, sur la performance réseau et même sur la sécurité de l’entreprise », observe un responsable de Barracuda Networks, fournisseur de solutions d’optimisation, de sécurité, de stockage et de sauvegarde des données.

Selon l’étude Social Networking Security & Privacy de ce fournisseur,  86% des responsables IT interrogés estiment que le comportement des employés sur les réseaux sociaux peut mettre en danger la sécurité de leur entreprise.  Or 75% des entreprises permettent l’accès et l’utilisation de Twitter sur les lieux de travail et 69 % autorisent l’utilisation de Facebook.

De nouveaux contrôles radicaux

Jusqu’ici la plupart des solutions de sécurité permettent de bloquer les contenus indésirables et les malwares. Or elles ne suffisent plus, semble-t-il. Avec la version 6.0 de son firmware Web Filter, Barracuda propose de nouveaux contrôles… radicaux. Les administrateurs peuvent verrouiller certaines utilisations des réseaux sociaux, archiver les communications, grâce à de nouvelles options :

moteur de contrôle d’applications amélioré supportant la configuration granulaire des stratégies de sécurité ; il est compatible avec plus de 400 applications sécurisées. Grâce à ce filtre, les administrateurs peuvent autoriser la connexion à Facebook pour voir et poster de nouveaux statuts, mais peuvent bloquer l’accès aux jeux et à toutes applications pouvant représenter une menace de sécurité ou de détournement de la bande passante (dans cette liste, certains mettent Skype, Bittorrent, YouTube…)
surveillance et archivage des applications web : les options de surveillance des applications web sont associées à un « archiveur » de messages (selon les protocoles SMTP standards),  les ‘chats’, les emails et les interactions des réseaux sociaux peuvent être enregistrés; on peut donc rechercher et exécuter des requêtes d’e-discovery. Les interactions possibles sur Facebook sont les ‘posts’ sur le mur, les commentaires, les messages et le ‘chat’. Cette surveillance est également compatible avec les plateformes Yahoo et Google.

Archiver pour preuves judiciaires

« Les métadonnées des interactions sur les réseaux sociaux telles que l’adresse IP source, le pseudonyme et l’identifiant réseau détecté de l’utilisateur sont également stockées dans le message pour être utilisées devant la justice, précise Barracuda. Les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés comme preuves dans les enquêtes judiciaires. C’est pourquoi les entreprises doivent s’assurer de bien enregistrer, conserver, rechercher et produire des données pour en tirer le meilleur usage ».

« Étant donné que nous sommes l’un des rares fournisseurs proposant à la fois des solutions de sécurité pour le web et des solutions d’archivage de messages, nous sommes bien placés pour offrir des produits simples d’utilisation et à prix abordables».

- amélioration de la certification SSL
Le filtre web 6.0 de Barracuda sait décrypter le trafic HTTPS crypté SSL lorsqu’il est utilisé avec un proxy de transfert – ce qui est souvent le cas sur les réseaux sociaux. « Cette certification SSL améliorée requiert l’utilisation d’un certificat racine de confiance sur le navigateur Internet du client. Cette fonction s’ajoute aux options existantes du filtrage HTTPS du filtre web de Barracuda pour des utilisations en ligne ».

Cette version 6.0 est disponible gratuitement comme mise à jour d’un compte Energize Update actif. La fonction surveillance d’applications web et la certification SSL améliorée sont disponibles pour les précédents modèles de filtre web de Barracuda  (cf. le site barracudanetworks.com). Les prix des filtres web de Barracuda s’échelonnent entre 1 599 et 96 999 euros.