Bernard-Louis Roques, Truffle Capital, « 10 start-ups majeures vont émerger en 10 ans »

GouvernanceRégulations
3 11 Donnez votre avis

Le co-fondateur du fonds de capital-risque Truffle Capital a réagi à l’intervention du ministre de l’Economie et donne son sentiment sur le devenir des start-ups et sur le leadership que doit prendre la France dans ce domaine.

Difficile pour le co-fondateur de Truffle Capital, Bernard-Louis Roques, de ne pas être tombé sous le charme du discours d’Emmanuel Macron, ministre de l’Economie sur l’accélération de l’écosystème des start-ups. Il a apprécié notamment cette phrase « succeed and be rich ». Pour autant, le dirigeant rappelle que le fondement de l’investissement en France repose sur les FCPI (fonds commun de placement pour l’innovation), un dispositif institué par Dominique Strauss Kahn en 1997. Bernard-Louis Roques souhaite que ce dispositif qui a réussi à injecter 1 milliard d’euros dans les projets et a permis la création de 40 000 emplois, soit distingué quand il s’adresse à des start-ups.

Sur l’avenir des start-ups en France, Bernard-Louis Roques est optimiste et pense que des pépites comme Lending Club ou Criteo, il y en aura une dizaine dans les 10 prochaines années. Par contre, il se garde bien de prédire dans quels domaines elles grandiront, mais leurs fondations se fera sur deux axes, la rupture et l’innovation. Et la France est bien placée pour être au centre de cette dynamique qualité des ingénieurs, créativité, volonté entrepreneuriale. Il ajoute le fait que la France est géographiquement au cœur de l’Europe est un plus par rapport à d’autres capitales très actives comme Londres ou Berlin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur