Blackberry perd du terrain sur le marché de l’entreprise mobile

AppsCollaborationLogicielsMobilité
1 4 Donnez votre avis

En 2014, Blackberry a vu son activité de gestion de la mobilité pour les entreprises reculer sur un marché qualifié d’une croissance insolente.

Même si Blackberry a su rebondir depuis l’arrivée de John Chen aux commandes fin 2013 en améliorant ses résultats trimestre après trimestre, le constructeur canadien semble néanmoins perdre du terrain sur le marché de l’offre de solutions de gestion de la mobilité pour les entreprises (MDM, MAM, terminaux et applications). L’offre EMM (Enterprise Mobility Management)  constitue aujourd’hui une activité désormais stratégique pour la firme alors que la vente de smartphones (1,1 million d’unités vendues au cours de son premier trimestre fiscal 2016) ne constitue plus que 40% de ses revenus (contre 38% pour les services et 21% pour les logiciels et licences technologiques). C’est du moins ce qu’avance IDC.

Selon les dernières mesures du cabinet d’études, Blackberry a vu le chiffre d’affaires de son activité EMM reculer de plus de 16% en un an en 2014. Si la société de Waterloo reste parmi la plus dynamique du secteur avec près 134 millions de dollars derrière Airwatch (VMware) et Good Technology qui affichent respectivement 161 et 137 millions de dollars de chiffre d’affaires, son recul est d’autant plus inquiétant qu’il s’effectue sur un marché en hausse de plus de 27%. Blackberry ne détient plus que 9,5% d’un marché de 1,4 milliard de dollars (contre 1,1 milliard en 2013) alors qu’il se situait à 14,5% avec plus de 160 millions en 2013.

Un marché en hausse

Le fournisseur canadien est d’ailleurs le seul des huit principaux acteurs à reculer alors que ses concurrents connaissent des progressions qui varient entre 4,5% pour SAP à 78% chez Airwatch (voir diagramme ci-dessous). Le marché est d’ailleurs essentiellement porté par une myriade d’éditeurs dont les ventes, en hausse de 32%, comptent pour plus de 39% des revenus avec près de 554 millions de dollars. Globo, Microsoft, Sophos et SOTI ont notamment bénéficié de hausses notables, souligne IDC. Autrement dit, de nouveaux acteurs pourraient surgir dans le top 10 et menacer la position des plus faibles. « Les résultats de la croissance de 2014 démontrent qu’aucun fournisseur ne peut se permettre de se reposer sur ses lauriers dans cet espace », commente Stacy Crook, directeur de recherche sur la mobilité des entreprises. Blackberry saura-t-il regagner la confiance des clients en 2015 ?

IDC EMM 2014


Lire également
Nouvelle vague de licenciements chez BlackBerry
Blackberry accélère dans la sécurité de l’Internet des Objets
Un smartphone Android en approche chez BlackBerry ?

crédit photo © blurAZ- shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur