Bourse : les banques se font la guerre par OPA interposée

Cloud

Les banques ont fait l’actualité ce mardi, tandis que les opérateurs sont restés dans l’indécision. A Wall Street, HP bondit de plus de 10% sur les rumeurs de nomination d’un nouveau CEO, confirmées depuis?

Ce mardi, première séance après un long week-end pascal, a été marqué par les affrontements entre groupes bancaires. En Europe, la banque espagnole BBVA a lancé une OPA sur son homologue italienne BNL.

A Paris, l’affrontement a concerné le Crédit Mutuel et BNP Paribas. Ce dernier a raflé les Galeries Lafayette ? à l’aide d’une OPA éclair et sauvage ? à la barbe du Crédit Mutuel qui le convoitait depuis plusieurs mois. Après un démarrage dans le rouge, marquant l’indécision des opérateurs, la Bourse de Paris termine symboliquement sur une progression, avec le CAC40 qui gagne 0,08% à 4.081,65 points. La Bourse de New York échoue dans sa tentative de rebond, s’inclinant après la publication de l’indice de confiance des consommateurs. Le Dow Jones se replie de -0,76% à 10.405,70 points, et le Nasdaq de -0,94% à 1.973,88 points. L’Insee fait état d’une dégradation du climat des affaires en France. L’indice synthétique en mars s’est replié de 3 points à 101, traduisant un ‘fléchissement de la conjoncture industrielle‘ dans l’Hexagone. De l’autre côté de l’Atlantique, le Conference Board continue de baisser, de 104,4 à 102,4 en mars, indiquant une chute de la confiance des consommateurs américains. L’indice fait trois victimes, Wall Street, le dollar, qui repart à la baisse, à 1,2920 dollar pour 1 euro, et le pétrole, à 54,23 dollars le baril de brut au Nymex. Dans l’indécision ambiante, les valeurs technologiques ont évolué en ordre dispersé. Capgemini recule de -1,58%, STMicroelectronics de -1%, et Thomson, qui a annoncé le rachat d’Inventel (lire notre article), se replie de -0,51%. Atos Origin gagne 0,86%. A Wall Street, c’est Hewlett Packard qui crée la surprise avec un bond de 10,06% à la suite de rumeurs, confirmées depuis, concernant la nomination de Mark Hurd à la tête du groupe. Sa démission de NCR entraîne la chute du titre de ce dernier, -17,15% ! L’opérateur télécoms MCI, ex-Worldcom, progresse de 3,66% après la confirmation du choix de son repreneur, Verizon, qui gagne 0,40%. Tout comme son concurrent malheureux Qwest, pourtant le plus offrant, qui gagne 1,07%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur