Bouygues Telecom surpasse Orange dans les déploiements 4G

4GGestion des réseauxMobilitéOperateursRégulationsRéseauxSurveillance
2 3 Donnez votre avis

La rentrée à profité à Bouygues Telecom qui est repassé devant Orange en nombre de sites 4G activés. Mais c’est toujours SFR qui déploie le plus.

Après le ralentissement de la période estivale, le déploiement de la 4G a retrouvé le chemin des écoles en France. Le nombre de sites LTE mis en service en septembre a bénéficié d’une progression de 2,8%, contre 1,9% en août. Au 1er octobre, 28 833 sites avaient reçu une autorisation d’exploitation en 4G et 24 614 sont effectivement activés, rapporte l’observatoire des déploiements de l’ANFR (Agence nationale des fréquences). Signalons que ce chiffre recoupe les supports physiques (points hauts tels que les pylônes). Un support pouvant permettre de mutualiser les différentes bandes de fréquences, plus de 41 500 antennes sont de fait déployées pour la 4G par les opérateurs pour plus de 34 000 en service.

La surprise de la rentrée vient du dynamisme de Bouygues Telecom. L’opérateur vient de prendre la tête du classement devant Orange avec 9 464 sites en service (10 850 autorisées) contre 9 392 pour son plus proche concurrent (et 10 459 autorisés). Bouygues Telecom a allumé 566 nouveaux sites en septembre contre 70 chez Orange. Mais c’est SFR qui reste en tête des déploiements avec 650 nouveaux sites pour 8 056 en services (et 11 034 autorisés). Free semble marquer une pause avec seulement 85 nouveaux supports activés avec un total de 6 910 sites (et 8 975 autorisés). La encore les chiffres sont tendancieux puisque, dans les faits, les opérateurs exploitent des supports existants pour multiplier un nombre d’antennes plus large que les supports.

La bande 1800 MHz tire la 4G

Ouverte à l’exploitation pour l’ensemble des acteurs depuis mai 2016, la bande des 1800 MHz continue de tirer vers le haut la construction du réseau 4G en France. Avec près de 14 900 sites autorisés (pour 9 482 en services), le 1800 MHz connaît une croissance de 5,5% sur le mois. Le déploiement du 800 MHz poursuit son rythme soutenu (d’autant que Free n’y participe pas) avec une croissance de 3,9% (20 437 sites autorisés, 16 060 en service) devant la hausse de 1,7% du 2600 MHz (19 237 sites autorisés, 15 288 en service).

La croissance du tout jeune 700 MHz explose pour sa part de près de 51% avec 332 sites autorisés (206 en service). Un déploiement exclusivement assuré par Free qui vient palier l’absence de licences 800 MHz de l’opérateur. Seul Bouygues Telecom a mis un orteil sur ce terrain avec trois sites déployés pour 1 seul activé, essentiellement à des fins de tests. Orange et SFR n’ont à ce jour déployé aucune antenne 700 MHz.

Les acteurs disposant déjà de fréquences en or (pour leur capacité de propagation et pénétration des bâtiments) n’ont en effet aucun intérêt à aller sur le terrain du 700 MHz qui demande de lourds investissements de déploiement et une gestion sensible des interférences d’un double réseau constitué de fréquences rapprochées. Qui plus est, l’ouverture des zones géographiques du 700 MHz pour la 4G se fait par paliers jusqu’en juin 2019. Rien ne presse donc. Les opérateurs ont l’obligation de couvrir 50% des zones prioritaires (63% du territoire pour 18% de la population) d’ici janvier 2022 et 98% de la population entière début 2027.


Lire également
Déploiement 4G : SFR accélère en août, le 700 MHz décolle
4G : Bouygues Telecom carbure en juillet, Free cale
Linky : l’ANFR persiste et signe sur le faible rayonnement CPL

crédit photo © Detchart Sukchit – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur