Brevets télécoms : Apple passe à la caisse d’Ericsson

4GMobilitéRéseauxSmartphonesTablettes
3 6 Donnez votre avis

En conflit pour l’exploitation de brevets pour les réseaux mobiles, Apple et Ericsson ont finalement trouvé un arrangement sur le moyen terme. Une aubaine financière pour le constructeur suédois.

Il a fallu presqu’un an pour quEricsson et Apple trouvent un terrain d’entente sur la question de l’exploitation de brevets télécoms. La tension était montée d’un cran en janvier en pleine période de renouvellement d’un accord de licences de technos portant sur les réseaux de nouvelle génération (4G).

En début de semaine, les deux parties ont finalement trouvé un arrangement global, officialisé à travers un communiqué émanant de l’équipementier télécoms d’origine suédoise. Si les clauses de cet accord ne sont pas révélées, elles portent sur un bouquet de technologies réseaux, du GSM au LTE (4G), en passant par l’UMTS (3G).

0,5% des revenus des iPad et iPhone pour Ericsson

L’accord, valable pour une durée de sept ans, met fin aux procédures initiées devant des tribunaux de plusieurs pays comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Allemagne. Au-delà de cet accord d’exploitation de brevets, Apple et Ericsson comptent initier une collaboration pour définir les futurs réseaux 5G.

Selon Reuters, suite à cet accord, Ericsson va dépasser le milliard de revenus tirés de ses droits de propriété intellectuelle : entre 1,4 et 1,5 milliard d’euros attendus en 2015, contre 970 millions d’euros l’année précédente. Selon une note de la banque ABG Sundal Collier à ses clients, citée par nos confrères de Venture Beat, Apple pourrait voir les revenus des iPhone et des iPad amputés à hauteur de 0,5% par Ericsson. Mais, pour Apple, cet accord est stratégique en vue du développement des prochaines générations iPhone.

La firme de Cupertino est également en conflit sur les brevets avec Samsung, rappelle ITespresso.

A lire aussi :

Brevets : Peine allégée pour Samsung, victoire juridique pour Apple
Brevets : Apple et Google enterrent la hache de guerre

crédit photo : Andrey Popov-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur