CloudGestion des réseaux

Brocade SDN, l’optimisation du datacenter et du cloud

Brocade
0 0 Donnez votre avis

Tandis que le réseau devient de plus en plus complexe, il est capital de connaître ses équipements réseaux, comme de contrôler et d’optimiser leur utilisation. Une mission qui revient au logiciel via le SDN.

En direct de San Jose, siège de Brocade (Silicon Valley) – Pour Ken Cheng, vice-président Service Provider and Application Delivery Products de Brocade, les clients du fabricant ont quatre priorités : scale-out multitenancy, la capacité d’évoluer dans une même architecture pour multiplier les utilisateurs qui la partagent ; les services agiles ; la scalabilité massive ; et l’intelligence du réseau.

Brocade apporte plusieurs réponses à ces priorités :

  • sur la couche réseau, avec la fabrique Ethernet et les routeurs qui se traduisent par la volonté de simplifier l’opérationnel et d’apporter des capacités scale-out au travers de switchs VDX et des routeurs SuperCore ;
  • sur la couche virtualisation avec les réseaux overlay et OpenFlow pour mutualiser les ressources agiles, avec la gateway VXLAN et le mode hybride OpenFlow ;
  • sur la couche application avec la stratégie SDN (Software-Defined Networking) pour customiser et monétiser les serices applicatifs et apporter de l’analytique ;
  • enfin sur la couche de gestion du cloud avec une interface d’orchestration qui automatise le provisioning via OpenStack et une API REST.

Software-Defined Networking

Le SDN est au cœur de la stratégie de Brocade. Le fabricant s’y est engagé en 2010. Ces applications prennent place sur les fondations de la fabrique Ethernet qui fournit l’infrastructure, le contrôle des évolutions et une partie de l’automatisation. Le SDN apporte quant à lui la virtualisation du réseau, la programmation du contrôle et l’orchestration du cloud.

Une quasi révolution pour un fabricant réputé pour tout placer dans le matériel. Ce que nous a confirmé Ken Cheng : « Nous investissons de plus en plus dans le logiciel. Les opérateurs veulent du réseau virtuel pour connecter machines physiques et virtuelles. »

Cette stratégie permet à Brocade d’annoncer pour 2013 un nouveau gateway ADX VXLAN plutôt dédié à la virtualisation du datacenter. Cette passerelle doit connecter les VM (machines virtuelles) aux applications physiques en connectant des segments VXLAN et non-VXLAN. Elle sera intégrée aux environnements d’orchestration OpenStack et VMware vCenter.

Brocade ADX VXLAN

Brocade souhaite même aller plus loin et annonce l’extension de SDN au delà du datacenter en adoptant pour la première fois un mode OpenFlow Hybrid, qui fait coexister les réseaux traditionnels IP/MPLS avec OpenFlow considéré comme une règle d’exception.

Ce choix, mi figue-mi raisin, confirme cependant les interrogations qui demeurent quant au devenir d’OpenFlow. Le rachat de Nicira, l’un des principaux contributeurs à OpenFlow, par VMware aurait pu rassurer l’industrie, mais dans le même temps Cisco n’a pas pris position. Ce qui explique probablement le positionnement intermédiaire adopté par Brocade.

Network Analytics

Dernier point stratégique évoqué par Brocade, l’analyse des réseaux considérée comme un composant critique de l’infrastructure. Entre la multiplication des données et des sources, les données non-structurées, et la recherche du temps-réel, les réseaux qu’ils soient physiques ou virtuels ont besoin de disposer d’une télémétrie. L’analyse des réseaux en temps-réel est donc critique pour l’automatisation de l’orchestration et les SLA (Service Level Agreement).

Brocade Analytics

Avec ses produits qui prennent place au cœur du datacenter et supportent les réseaux, Brocade ne pouvait manquer de s’intéresser à ce domaine qui devient stratégique. De nouveau c’est le SDN qui affiche ici toute sa valeur, en apportant des solutions adaptées de mesure et de reporting qui vont accompagner la modélisation, la virtualisation, le big data Hadoop ou encore la sécurité.

Brocade SDN, couche d’infrastructure

Brocade SDN 1

Brocade SDN, la couche SDN

Brocade SDN 2