Poste de travail

Buffalo dope le firmware de ses NAS LinkStation

Buffalo NAS LinkStation
1 0

Buffalo met à niveau le logiciel interne de ses NAS LinkStation (2 à 4 baies), qui supportent désormais officiellement les volumes de 4 To, avec des performances rehaussées, notamment en lecture.

Buffalo perfectionne ses NAS LinkStation au moyen d’une mise à jour du logiciel interne, dont la version 1.62 (242,11 Mo) apporte la prise en charge des volumes de 4 To et rehausse à 100 Mbit/s les débits en lecture séquentielle sur les partages Samba.

Cette mise à niveau s’applique aux modèles Pro, Duo, Pro Duo et Quad, dédiés aux petites structures, en double ou quadruple baie. Pour aller plus loin et toucher aux « grosses PME » dont les effectifs se comptent par centaines, Buffalo dispose de la gamme TeraStation, qui offre jusqu’à 32 To de stockage.

Sécuriser les données

Ce nouveau firmware propose peu de fonctionnalités supplémentaires, mais l’accent est toujours mis sur la sécurité avec le support des configurations RAID (protection des données par réplication), le hot swap (disques échangeables à chaud), le failover (reprise en cas de panne d’une unité LinkStation), le blocage des adresses IP indésirables et le cryptage des transmissions en AES-256.

Également effective, la prise en charge du protocole iSCSI permet l’adressage direct de volumes comme s’il s’agissait de disques locaux. Les applicatifs mobiles WebAccess pour iOS et Android restent de la partie. Ils permettent l’accès à distance aux fichiers stockés sur le NAS, avec en prime une prévisualisation des contenus pour éviter d’avoir à les télécharger.

Le patrimoine Linux

Buffalo s’appuie sur Linux pour développer son logiciel. Aussi, plusieurs projets sont nés en parallèle sous l’impulsion de la communauté des utilisateurs.

Basé sur le firmware officiel, Openlink se dote de librairies complémentaires et d’un gestionnaire de paquets, croisement entre apt-get (Debian Linux) et Portage (Gentoo Linux). Autre initiative, Freelink, un dérivé de Debian qui offre une large sélection d’applications et d’outils de gestion, au prix d’une perte de l’interface d’administration Web LinkStation.

Crédit photo : Buffalo