La Build 10565 de Windows 10 met fin au cauchemar des activations

Editeurs de logicielsOSPoste de travailProjets
Windows 10
6 16 Donnez votre avis

Il est maintenant possible d’indiquer la clé de licence d’une précédente version de Windows lors de l’installation de Windows 10. Une option qui résout bien des problèmes.

Microsoft livre aujourd’hui une nouvelle version de test de Windows 10, la Build 10565. Une mouture réservée aux abonnés du programme (gratuit) Windows Insider.

Un des problèmes de fond de Windows 10 y est désormais éliminé. Il est en effet possible d’activer une mise à jour vers Windows 10 après son installation. Il suffira pour cela de saisir la clé Windows 7, Windows 8 ou Windows 8.1 utilisée précédemment.

Ceux qui ont rencontré des problèmes d’activation après le passage à Windows 10 pourront maintenant en valider la licence plus facilement. De même, ceux qui veulent profiter du passage à Windows 10 pour réinstaller leur PC à neuf pourront effectuer cette tâche directement. La clé de licence de l’ancienne version de Windows leur sera demandée lors de l’installation de l’OS.

Windows start context menu

Skype intégré par défaut

L’interface utilisateur de Windows 10 a également été revue, avec l’entrée en lice de nouvelles icônes, des menus contextuels améliorés pour les éléments du menu Démarrer et des couleurs personnalisables pour les barres de titre des fenêtres. De petits changements qui, mis bout à bout, améliorent l’expérience utilisateur de l’OS.

Cortana inkL’application de communication texte, voix et vidéo Skype s’invite également au cœur de Windows 10, au travers d’applications universelles proposées par Microsoft. Des logiciels qui seront accessibles directement depuis le centre de notifications, sans devoir ouvrir la fenêtre de Skype. La firme précise que ces applications seront également proposées au sein d’une prochaine ‘Insider Preview’ de Windows 10 Mobile.

L’assistant vocal Cortana monte en puissance, avec la possibilité d’aller fouiller dans des notes manuscrites (saisies par exemple avec un stylet utilisé sur une tablette Windows 10), afin d’y trouver des données intéressantes, comme des lieux ou dates. Des informations qui seront utilisées pour enrichir le planning maintenu par l’assistant.

Du bon et du moins bon pour Edge

Le navigateur web Edge a droit lui aussi à son lot de nouveautés. À commencer par la possibilité d’afficher des vignettes des pages web lors du survol du titre d’un onglet. Pratique pour retrouver un onglet donné sans devoir les passer tous en revue. Une fonctionnalité de synchronisation des marque-pages et listes de lecture fait également son apparition dans Edge. Elle permettra de retrouver ces données sur plusieurs machines Windows 10 connectées à l’aide du même compte utilisateur.

Edge tab preview

Petite déception, le support du WebM et du format de compression vidéo VP9 n’est plus proposé dans cette Build. Microsoft indique toutefois poursuivre activement le développement de cette offre, qui fera son retour ultérieurement sous Windows 10.

Rappelons que la firme adoptera également le futur format de compression vidéo de l’Alliance for Open Media, un groupement lancé début septembre (voir à ce propos notre article « Vidéo : l’Alliance for Open Media veut barrer la route au H.265 »).

À lire aussi, notre dossier Windows 10 :
Windows 10 : l’OS metro-desktop efficace, mais dense (épisode 1)
Windows 10 : l’OS multidevices réellement allégé ? (épisode 2)
Windows 10 : les performances du navigateur Edge réalistes ? (épisode 3)
Windows 10 : un mini Office, basique, mais gratuit (épisode 4)
Windows 10 : la sécurité et l’authentification renforcées (épisode 5)
Windows 10 : un modèle commercial avantageux (épisode 6)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur