Capgemini recrute 2 800 nouveaux talents en France

CloudProjetsSSII
2 27 Donnez votre avis

Le groupe de services informatiques Capgemini prévoit de recruter cette année en France 2 800 collaborateurs, des ingénieurs aux consultants, dont 65 % de jeunes diplômés et cadres.

Porté par des résultats solides et un carnet de commande en croissance, le groupe de services informatiques, conseil et infogérance Capgemini prévoit de recruter 2 800 nouveaux collaborateurs, en France, cette année 2016. Une prévision supérieure de 8 % aux embauches réalisées en 2015.

65 % des recrutements prévus concernent de jeunes diplômés et des cadres dotés de moins de deux ans d’expérience. Les 35 % restants ciblent des profils plus expérimentés dans le digital, la cybersécurité, l’infratructure ou le conseil. Ces recrutements (en CDI dans 90 % des cas) se feront pour moitié en régions, notamment à Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes, Rennes et Toulouse, auprès des entités françaises de Capgemini et de sa filiale dédiée aux services de proximité Sogeti.

Consultants, architectes et ingénieurs

Les consultants en systèmes d’information et les spécialistes des technologies Java/Java EE et .NET, des ERP et des services Cloud, sont bienvenus. Parallèlement, le groupe Capgemini cible des talents maîtrisant des solutions dédiées à la relation client et à l’automatisation de campagnes marketing (comme Salesforce, Siebel et Eloqua d’Oracle). Ainsi que des spécialistes de la mobilité, du Big Data et de la cybersécurité (gestion des accès et des identités – IAM, PKI –, gestion des informations et événements de sécurité (SIEM), sécurité des terminaux et des data centers).

Des architectes Cloud/virtualisation (avec des solutions comme AWS, Azure, HPE Helion, OpenStack et VMware vRealize) et des spécialistes des postes de travail/messagerie sont également recherchés.

Sogeti recrute aussi des consultants test (performances…), des ingénieurs de production et des spécialistes du « digital manufacturing ». Quant à l’entité du groupe spécialisée dans les applications front office, Prosodie-Capgemini, elle recrute de nouveaux chefs de projet et des ingénieurs réseaux, systèmes et télécoms. Enfin, Capgemini Consulting, l’entité conseil en stratégie du groupe, recrute des consultants appelés à accompagner la transformation numérique d’entreprises.

Cooptation et « marque employeur »

Le groupe déclare accueillir chaque année 1 000 stagaires et alternants en France. « Le taux de conversion en CDI est de 70 % », assure-t-on du côté de Capgemini. Quant aux rémunérations proposées, elles seraient « dans la moyenne haute du marché ».

Pour se doter des talents que s’arrachent l’industrie, Capgemini multiplie les actions à l’attention des étudiants : du concours Innovators Race organisé en partenariat avec AccorHotels, au trophée des grandes écoles Défi H initié par Sogeti, sans oublier les « after work » dédiés aux étudiants. Notons que la cooptation peut représenter jusqu’à 25 % des embauches. « Attirer et retenir les meilleurs profils est stratégique sur notre marché. Nous allons à leur rencontre sur le Web et les réseaux sociaux, bien sûr, mais aussi directement sur les campus des écoles et des universités », déclare Christophe Bonnard, président du Country Board France de Capgemini. « Développer l’attractivité de l’entreprise auprès des femmes » est également un défi. Il n’est pas simple à relever, puisque « les étudiantes représentent seulement 27 % des élèves inscrits en cycle ingénieur et 16 % en cycle informatique » en France, ajoute-t-il.

Le groupe français Capgemini emploie plus de 182 900 collaborateurs dans le monde (une majorité offshore) aujourd’hui, dont 23 000 collaborateurs environ en France.

Lire aussi :

Capgemini : un modèle offshore de plus en plus rentable… jusqu’à quand ?

Les recruteurs s’arrachent ingénieurs et cadres informaticiens… mais pas tous

Guerre des talents IT : l’innovation, arme des recruteurs

crédit photo © Olivier Le Moal / Shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur