Cartes graphiques dédiées : Nvidia écrase AMD

ComposantsPCPoste de travail
6 2 Donnez votre avis

Nvidia a largement pris l’avantage sur AMD dans le secteur des cartes graphiques desktops. Le marché PC reste cependant très tendu.

Mercury Research couronne Nvidia comme champion dans le domaine des cartes graphiques pour PC. Si ce marché est en baisse (les machines desktops étant passées au second plan derrière les ordinateurs portables), il reste un des fers de lance du constructeur américain.

Et l’écart s’est creusé très rapidement entre Nvidia et son concurrent de toujours, AMD. Sur le second trimestre 2014, Nvidia détenait 62 % de parts de marché, contre 38 % pour AMD. La société est montée au fil des trimestres à 72, 76, 77, puis 82 % de parts de marché sur le second trimestre 2015. Dans le même temps, AMD a plongé : 28, 24, 23 et enfin 18 % sur Q2 2015. Bref, +32 % (+20 points) sur un an pour Nvidia et -53 % (-20 points) pour AMD. Une victoire par KO.

Un marché très difficile

Reste que tout n’est pas rose pour Nvidia. La société a été ralentie par ses cartes graphiques professionnelles, en particulier dans le secteur du calcul où la pression des offres concurrentes (venant d’AMD ou d’Intel) s’est renforcée.

De plus, si Nvidia gagne 32 % en parts de marché, cette progression est en partie en trompe l’œil. Rappelons en effet que les ventes de GPU sont en forte chute : -21 % sur un an.

Enfin, ces données ne concernent que les cartes graphiques externes. Dans le secteur des PC prééquipés de GPU (en OEM), Nvidia recule. Et c’est sans compter les solutions graphiques intégrées aux processeurs. En les prenant en compte, c’est alors Intel qui est le champion du secteur, avec 70,1 % de parts de marché. Nvidia ne grapille que 15,7 % de parts de marché, alors qu’AMD le talonneâ à 14 % de parts de marché, grce à ses APU, l’intégration entre GPU et CPU à la sauce maison (source Mercury Research Q2 2015).

À lire aussi :

Nvidia booste l’intelligence artificielle
Intel booste ses puces Skylake avec du cache L4
AMD modère ses ambitions, à cause d’un marché PC atone


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur