LogicielsOS mobiles

Nokia Here comble l’absence de Google Maps sous iOS

Cartographie, Nokia Here, Google Maps iOS
1 1 Donnez votre avis

Nokia s’engouffre dans le vide laissé par le retrait de Google Maps des terminaux iOS. La société propose ici une application de cartographie particulièrement complète.

Avec la dernière version majeure d’iOS (le système d’exploitation des iPhone et iPad d’Apple), le service de cartographie de Google a cédé la place à une offre développée en interne, laquelle reste très imparfaite.

Une opportunité pour les acteurs tiers, qui se précipitent dans la brèche. Dernier en date, Nokia, qui a porté son outil de cartographie Here sur iPhone et iPad (iOS 4.3 et versions ultérieures), rapporte ITespresso.fr.

En difficulté sur son segment de prédilection historique (les téléphones mobiles), le groupe télécoms finlandais a amorcé un virage vers les solutions logicielles. Ses espoirs reposent en partie sur cet écosystème Here, désormais décliné sur les terminaux mobiles de « la marque à la Pomme ».

Nokia Maps… amélioré

Dans l’absolu, Here n’est autre que la nouvelle appelle appellation de Nokia Maps, solution déjà implémentée sur les Windows Phone de la gamme Lumia et délivrée via le web, sur une interface Java.

Mais si le socle technologique reste de mise (base de données de Navteq, infos trafic, recommandations locales, analyse en temps réel), l’application mobile s’enrichit des nombreuses fonctionnalités.

TechCrunch note que la synthèse vocale se limite aux itinéraires piétons, mais salue tout particulièrement la modélisation des transports en commun, idéalement superposés aux cartes.

Nokia a surtout travaillé sur la dimension prédictive du service : il est possible d’échelonner des prévisions de trajet sur plusieurs jours, en prenant en compte des paramètres locaux comme les conditions de circulation, les travaux ou la météo.

Un mode hors ligne est également au rendez-vous (attention à l’espace disque occupé sur les smartphones et les tablettes). Il s’allie à un système de favoris (appelés « Collections ») qui permet de sauver dans le cloud une sélection de points d’intérêt.

Une fonctionnalité de visualisation en 3D apparentée à Google Street View devrait également voir le jour à court terme, des suites du rachat d’Earthmine, une jeune pousse américaine qui fournit notamment ses solutions à Mappy (groupe PagesJaunes).

Il est également question d’un partenariat avec la fondation Mozilla, rapprochement qui devrait aboutir, à l’horizon 2013, à une intégration de Here au sein de Firefox OS.

Très certainement associé à la géolocalisation, le traçage des utilisateurs pourrait bientôt donner lieu à la diffusion de publicité ciblée, lorsque Nokia aura atteint une masse critique. Des partenariats sont d’ailleurs d’ores et déjà montés avec voyagistes et chaînes hôtelières.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’iPhone ?