Poste de travail

CES 2013 : Lenovo ancre l’IdeaCentre Horizon dans l’ère du “PC Plus”

ces-2013-lenovo-ideacentre-horizon-pc-plus
1 1 Donnez votre avis

Lenovo explore de nouvelles conceptions de l’ordinateur personnel avec l’IdeaCentre Horizon, un tout-en-un gratifié d’une logithèque, d’un mobilier et d’accessoires dédiés.

Sa position renforcée sur le marché des PC, Lenovo explore de nouveaux facteurs de forme et fait évoluer l’ordinateur personnel dans tous ses états. Son fleuron pour le CES 2013, l’IdeaCentre Horizon.

Qualifié de « Table-PC », ce tout-en-un ultra-fin matérialise, au dire de son constructeur, une conception « interpersonnelle » de l’informatique. Ouvert à un large éventail d’usages collaboratifs à en constater sa logithèque optimisée autour du magasin d’applications Lenovo App Shop, le produit vaut tout autant par le mobilier et les accessoires qui peuvent lui être adjoints.

Dans une configuration apparentée à un bureau polyvalent, il est question de productivité, mais le clavier et souris sont généreusement mis sous silence au profit de l’interaction tactile, sur un écran de 27 pouces (68 cm) à technologie multitouch (10 points de contact). Aussi, la consommation de contenus reste la fonction principale de ce dernier-né des IdeaCentre, intronisé sous l’égide du « divertissement tactile ».

La métamorphose du PC

Si le PC conventionnel évolue dans sa forme, il reste un centre d’action privilégié, comme le suggère Peter Hortensius. Le président du groupe Produits de Lenovo résume : « Plusieurs personnes peuvent dorénavant profiter du même contenu sur le même écran [tout en mêlant] interaction physique et numérique. »

Dans cet esprit, l’expérience utilisateur s’articule autour de Windows 8, doublé d’une surcouche « maison », Aura, qui s’active automatiquement lorsque la machine est basculée à l’horizontale. Cette modularité fait écho à la mobilité revendiquée du dispositif, qui dispose d’une batterie. Ce concept, Sony l’a déjà exploré avec la VAIO Tap 20. Lenovo fait la différence en termes de puissance, avec un processeur Intel Core i7 assorti d’une solution graphique Nvidia GeForce, très certainement basse consommation (série M).

Parmi les quelques accessoires « sur mesure » inscrits au catalogue des options, on trouve un contrôleur de jeu, des baguettes et des dés électroniques, compatibles avec quelques-uns des 5000 titres issus de l’App Shop. Lenovo s’est attaché le concours de plusieurs studios de développement – citons Electronic Arts – pour explorer toutes les facettes du divertissement.

Une vocation B2B ?

Convient-il d’entrevoir en cet IdeaCenter Horizon l’avenir de l’informatique personnelle ? À en reconsidérer l’offre logicielle, le matériel pourrait même se révéler une vocation en circuit B2B, en tant que jeu de café, présentoir dynamique ou automate destiné à remplir une fonction bien précise.

Lenovo semble entretenir des ambitions en ce sens, comme en témoigne le prototype « Gamma » de 39 pouces de diagonale (99 cm) qui sera présenté dans les allées du CES. C’est un gabarit comparable à celui de la table tactile SUR40, sur laquelle Samsung travaille depuis 2007 avec Microsoft, et qui a trouvé place chez Dassault (aviation), Fujifilm (photographie) ou encore Groupama (assurances), pour un prix conseillé de 9000 euros l’unité.

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : 20 questions pour les 20 ans du Lenovo ThinkPad

Crédit photo : Lenovo