Challenges Big Data : les données des grands groupes, la créativité des start-up

Big DataData & StockageRégulations
7 27 Donnez votre avis

Les premiers « Challenges Big Data » animés par Cap Digital ont été lancés en présence d’Axelle Lemaire. Le but rapprocher les start-up des grands groupes prêts à ouvrir l’accès à leurs données.

Concrétisation du plan Big Data validé en juillet dernier, les premiers « Challenges Big Data », animés par le Pôle de compétitivité Cap Digital, ont été lancés mardi soir en présence de la secrétaire d’État au Numérique, Axelle Lemaire. Ce concours s’adresse aux start-up qui bénéficieront d’un accès aux données de grandes entreprises et entités publiques. L’objectif : rapprocher jeunes pousses et grands groupes pour créer de nouveaux outils et services capables de dynamiser l’économie du pays.

Un écosystème pour l’intelligence des données

« L’objectif des Challenges est de dynamiser l’écosystème Big Data. Il faut pour cela rassembler les entreprises, ou entités publiques, détenant des données exploitables, d’une part, et les start-up ou PME ayant une grande expertise sur le Big Data, d’autre part, afin de faire émerger des solutions radicalement nouvelles pour tous les acteurs », a déclaré Axelle Lemaire hier soir. Si d’autres préfèrent le terme mégadonnées à l’expression anglophone Big Data, la secrétaire d’État au Numérique privilégie le concept de « Magna Data » pour consacrer une exploitation pragmatique des données, respectueuse des droits et libertés individuels.

55 « Challenges Big Data » en trois ans

Dans le cadre des « Challenges Big Data », plus de 55 concours seront organisés pendant trois ans dans les cinq centres sélectionnés pour les animer : le pôle de transformation numérique Cap Digital et l’incubateur de start-up Numa à Paris, les pôles Euratechnologies à Lille et Images & Réseaux à Rennes. Et, enfin, l’association Lyon Urban Data. L’initiative vise à dynamiser l’ensemble de la filière française. Au total, l’État veut investir 60 millions d’euros sur trois ans dans les technologies Big Data.

Pour débuter, six sponsors ont donné leur feu vert à Cap Digital : Axa, Pôle emploi, Les Échos, La Poste, CDC et Bouygues. Les premiers appels adressés aux start-up devraient être lancés dès janvier 2015, a indiqué Françoise Colaitis, déléguée générale adjointe de Cap Digital. Les meilleures propositions seront soutenues jusqu’à la création d’un prototype ou d’un produit.

Les enjeux économiques sont très élevés. Selon Bercy, le Big Data représente, à horizon 2020, un marché de 9 milliards d’euros et un potentiel de création ou de maintien de 137 000 emplois environ, dont 80 000 emplois nouveaux.

Lire aussi :
Le plan Big Data vise les 9 milliards d’euros à horizon 2020
L’Europe veut stimuler le financement de ses start-ups


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur