Télégrammes : Pas de chiffrement à l’hôpital, Microsoft Office 64 bits sur Mac, Opera étend son VPN gratuit à Android, le NFV bientôt chez tous les opérateurs

AppsBureautiqueEditeurs de logicielsGestion des réseauxLogicielsMacMobilitéOperateursPolitique de sécuritéPoste de travailProjetsRéseauxSécurité
3 0 Donnez votre avis

Heureusement plus concis que le livre programmatique du candidat Sarkozy, voici nos télégrammes du soir.

  • Les hôpitaux ignorent le chiffrement. Près d’un tiers des hôpitaux et plus de la moitié des prestataires de soins (hôpitaux de jour, établissements de convalescence, laboratoires…) ne chiffrent pas les données des patients qu’ils transmettent. Par ailleurs, seulement 61 % des établissements de soin les plus critiques chiffrent les données qu’elles stockent (et 48 % seulement pour les moins sensibles). Ce sont les résultats – inquiétants – d’une étude conduite par le Healthcare Information and Management Systems Society, un lobby représentant les fournisseurs de technologies dans le domaine de la santé, auprès des établissements de soin aux Etats-Unis. Plus que des fuites de données – ou de leur éventuelle modification -, les hôpitaux US s’inquiètent avant tout des ransomware. Rappelons que plusieurs d’entre eux ont été victimes de Locky, qui a notamment désorganisé les activités du Hollywood Presbyterian Medical Center, un hôpital de Los Angeles.
  • Microsoft livre Office 64 bits pour Mac. Le premier éditeur mondial livre la version 64 bits d’Office 2016 sur Mac. Après une série de bêta dévoilées depuis avril dernier, les 5 applications de la suite bureautique – Excel, OneNote, Outlook, PowerPoint et Word – sont disponibles en version 64 bits pour tous les clients disposant des droits nécessaires (licence Office 2016 retail, souscription à Office 365, licences en volume). La montée de version sera automatique et interviendra dans le cadre de l’update d’août, explique l’éditeur. Le passage au 64 bits devrait permettre de travailler sur des fichiers plus volumineux. Contrairement à Windows 10 – qui conserve une version 32 bits -, Office 2016 ne sera, dès septembre prochain, disponible sur Mac qu’en version 64 bits.
  • VPN Android gratuit chez Opera. L’éditeur Opera Software du navigateur homonyme propose une application VPN pour Android. Une offre gratuite à télécharger sur le Play Store de Google. Viking, petit nom de l’application (parce que les Vikings ne connaissent pas de frontières), « permet aux gens d’améliorer leur vie privée en ligne, de bloquer les cookies publicitaires de suivi, d’accéder à plus de contenus, d’étendre la portée géographique des applications et de tester la sécurité des réseaux Wi-Fi », selon l’éditeur. La version Android du VPN pour smartphone vient compléter celle qu’Opera propose depuis mai dernier aux utilisateurs d’iPhone. L’application iOS aurait été téléchargée plus d’un million de fois, selon l’éditeur. Gageons que l’offre Android connaîtra le même succès. Rappelons que l’éditeur norvégien a introduit le VPN gratuit en septembre 2015 dans la version 32 bits de son navigateur.
  • Le NFV à la portée de tous les opérateurs. Les technologies NFV (Network Functions Virtualization), accompagné du SDN (Software Defined Networks), s’inscrivent comme un moyen pour les opérateurs de rendre plus flexibles leurs réseaux et d’en faciliter l’automatisation dans le but de les rendre plus performants et, donc, plus rentables. Une vision séduisante puisque 100% des 27 opérateurs interrogés par le cabinet d’études IHS déclarent qu’ils déploient ou déploieront du NFV sur leur réseau. Dont 59% dans le courant de l’année et 81% qui espèrent l’avoir fait en 2017. Parmi les applications, plus de 80% des opérateurs y voient un moyen de virtualiser les équipements réseau présents dans les entreprises (les CPE) afin d’en faciliter la maintenance et d’assurer le déploiement de nouveaux services. Le NFV devrait également faciliter le déploiement des services de chaining (pour plus de 50% des opérateurs) et des VNPaaS (virtual network platform as a service) pour plus de 40% des opérateurs. L’expérience aidant, les opérateurs auront tout le loisir de vérifier que le NFV tient ses promesses en matière de virtualisation du pilotage du réseau.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur