Le chômage des informaticiens bondit à l’approche de l’hiver

ProjetsRégulationsSSII
1 61 1 commentaire

Le nombre de chômeurs dans les systèmes d’information a encore augmenté en octobre 2015. Et ce malgré des intentions d’embauche élevées dans les activités informatiques.

Malgré les perspectives de croissance du secteur IT, les informaticiens n’échappent pas à la hausse générale du chômage en France. En octobre 2015, Pôle emploi dénombrait 39 600 chômeurs de catégorie A dans les systèmes d’information et de télécommunication, alors qu’ils étaient 39 100 en septembre. La situation n’est pas meilleure dans les catégories ABC où l’on compte 49 400 inscrits (sans emploi et personnes ayant exercé une activité réduite), contre 48 800 le mois précédent. La progression annuelle du chômage IT est plus marquée encore (+9 % dans les catégories ABC). Il faut même remonter à l’hiver 2003 pour retrouver de tels niveaux de chômage dans la profession…

Des prévisions élevées de recrutement

Cette hausse de fin saison ne surprend pas. Mais sa persistance témoigne à la fois de l’inadéquation entre l’offre et la demande de compétences, et de l’incapacité du marché à absorber nouveaux entrants (jeunes diplômés) et demandeurs d’emploi. Et ce malgré des perspectives d’embauche élevées dans les activités informatiques. Selon l’Apec, 93 % des entreprises du secteur (contre 58 % tous secteurs confondus) prévoient de recruter au moins un cadre d’ici la fin de l’année 2015, un taux en hausse de 2 points en un an. Cependant, ces prévisions sont souvent plus élevées que les réalisations effectives et ciblent essentiellement les cadres dotés de 1 à 10 ans d’expérience.

Lire aussi :

Les intentions d’embauche sont au beau fixe dans l’IT

crédit photo © Brian A Jackson / shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur