Les États-Unis toujours un Eldorado de l’emploi IT ?

DéveloppeursProjetsRégulations
2 13 Donnez votre avis

Bien moins élevé qu’en France, le chômage IT aux États-Unis a cependant augmenté de 1 point au troisième trimestre. Il dépasse même les 5 % dans le développement Web.

Aux États-Unis, le taux de chômage dans les technologies de l’information n’a pas dépassé 3 % au troisième trimestre 2015, selon le Département du Travail américain. Mais il a augmenté de 1 point en un trimestre. Et certains métiers IT ont enregistré une hausse annuelle du chômage plus marquée encore, observe le site de recrutement Dice dans une infographie. Pas de quoi s’inquiéter ?

Un chômage IT de transition aux États-Unis

Le taux de chômage des développeurs Web, par exemple, a atteint 5,1 % fin septembre 2015, alors qu’il était de 3,7 % un an plus tôt. Celui des analystes systèmes est passé de 2,2 % à 3,8 %. Les administrateurs sytèmes et réseaux, les développeurs de logiciels et les responsables informatiques ont également connu une légère hausse du chômage par rapport au troisième trimestre 2014. Quant à la production américaine de matériel informatique et électronique, elle perd des postes.

Malgré tout, l’industrie IT américaine reste solide et optimiste, avec des locomotives dans le logiciel, les plateformes et les services Cloud. Aux États-Unis, le quasi plein emploi (5,2 % de chômage) dynamise l’économie. Ce n’est pas le cas en France. Selon la Dares, le taux de chômage français dans l’informatique et les télécoms est proche de la moyenne nationale : 10,3 %, au sens du BIT.

Lire aussi :

L’automne venu, le chômage des informaticiens progresse
L’IT est un rempart solide contre le chômage… aux États-Unis

crédit photo © De Visu / shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur