Télégrammes : Chrome résolument HTTPS, Huawei Mate 9 dévoilé, Ballmer nostalgique, Censure en Turquie

CensureMobilitéNavigateursPolitique de sécuritéPoste de travailRégulationsSécuritéSmartphones
0 3 Donnez votre avis

Après une courte semaine et en attendant une autre tout aussi courte la semaine prochaine, il est temps de lire les télégrammes du soir.

Le HTTPS dans Chrome progresse. Selon Google, l’usage des sites en HTTPS par les utilisateurs de Chrome a fortement progressé en octobre. Deux tiers des pages sont maintenant sécurisés précise l’équipe de sécurité en charge du navigateur dans un blog. Il faut dire que la firme de Mountain View s’est donnée les moyens pour avertir et guider les internautes. Un message d’avertissement apparaît quand ils ouvrent une page en HTTP. Les sites eux-mêmes commencent à jouer le jeu avec une contrainte de taille : Google a précisé qu’il référencerait mieux les sites en HTTPS. Une carotte, ou un bâton pour certains, qui a eu un écho favorable.

Huawei Mate 9 veut exploser le Galaxy Note 7. Profitant de la mauvaise passe de Samsung, Huawei a présenté hier son smartphone haut de gamme le Mate 9. La configuration de base comprend un processeur octacore,  Kirin 960, basé sur une architecture ARM Cortex-A73 / A53. Il est couplé de 4Go de RAM et 64 Go de stockage (extensible jusqu’à 256 Go). Côté écran, il faut compter avec une diagonale de 5,9 pouces et un écran full HD. Sur le plan photo, Huawei reconduit son partenariat avec Leica avec une double caméra SUMMARIT -H 1:2 2/27 ASPH à cet appareil qui dispose d’un capteur 12 megapixel f/2.2 RGB et d’un 20 megapixel f/2.2 monochromen souligne Ubergizmo. Le terminal fonctionne sous Android Nougat et sera disponible au prix de 699 euros. Dans le même temps, le constructeur chinois a présenté une version du Mate 9 revu par Porsche Design avec 6 Go de RAM et de 256 Go de stockage. Est-ce suffisant pour justifier un prix de 1395 euros ?

Steve Ballmer brimé par Bill Gates. Steve Ballmer a eu raison trop tôt. Et cela a coûté son amitié avec Bill Gates. C’est du moins la vision que l’ancien dirigeant de Microsoft a laissé entendre à l’occasion d’un entretien accordé à Bloomberg. Il y évoque son ambition de lancer Microsoft sur le marché du matériel alors que le co-fondateur de la société restait dubitatif sur cette stratégie. Il est vrai que les premières tablettes Surface, sous environnement ARM et Windows RT, ont été un échec cuisant. Mais qui se révèle payant aujourd’hui avec une activité qui génère 4 milliards de dollars avec des produits sous Windows 10 sur architecture x86. La volonté de racheter Nokia pour accélérer la pénétration du marché mobile par Redmond a également été au centre des divergences entre les deux hommes. A ce jour, l’opération n’a toujours pas montré sa pertinence. « Je crois que, si on l’avait fait d’une certaine manière, cela aurait eu beaucoup de sens. La société a décidé d’aller dans une autre direction et ce fut son choix », se défend Steve Ballmer. Qui épingle au passage le trop long développement de Vista aux dépens de ressources qui auraient pu être accordées… au développement de l’offre mobile. En conclusion, l’actuel dirigeant de l’équipe de basket des Los Angeles Clippers estime que son erreur est d’être entré sur le marché des tablettes et des smartphones trop tard.

La Turquie coupe Twitter, Facebook, WhatsApp. L’accès aux services Twitter et WhatsApps ont été bloqués en Turquie ce vendredi 4 novembre, nous apprend Turkey Blocks, une organisation qui surveille l’état du trafic Internet en Turquie afin de révéler les faits de censure sur le réseau mondial. Selon elle, la coupure des services s’est appuyée sur une méthode dite d’étranglement qui vise à réduire la bande passante des sites jusqu’à les rendre indisponibles. Le service de micro-bloging et de messagerie instantanée rejoignent Skype, Instagram, YouTube ou Facebook sur la liste des sites censurés en Turquie depuis aujourd’hui. Ces restrictions d’accès interviennent après que onze députés du Parti démocratique des peuples (HDP), prokurde, ont été interpelés à l’aube dans le sud-est du pays. Une nouvelle initiative du gouvernement turque visant à brimer toute opposition et mouvements contestataires qui s’accélère depuis le coup d’Etat manqué du 15 juillet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur