Chrome bientôt moins vorace en énergie ?

NavigateursPoste de travail
06 Lenovo ThinkPad X131e - batterie © Silicon.fr
2 2 Donnez votre avis

Chrome 53 demande-t-il moins d’énergie pour afficher une page web ? Sans aucun doute sous OS X. Sous Windows, le gain devrait toutefois être moins important.

Cet été, Microsoft a attaqué de front Chrome et Firefox sur le terrain de l’autonomie. La firme de Redmond expliquait alors que son navigateur web de nouvelle génération, Edge, se montrait plus économe en ressources processeur et GPU, et permettait ainsi de gagner en autonomie sur les ordinateurs portables. Voir à ce propos nos articles « Edge, un parangon d’efficacité énergétique face à Chrome » et « Windows 10 pousse Edge via des notifications anti-Chrome/Firefox ».

La différence entre Edge et Chrome s’est probablement atténuée, indique ZDNet. Google a en effet indiqué avoir opéré des optimisations CPU et GPU pour la version 53 de son navigateur web, sortie récemment. La firme n’a toutefois pas communiqué sur les gains réalisés. Et pour cause, puisqu’ils devraient être variables suivant les plates-formes.

Sous OS X, la refonte de la pile graphique opérée par Chrome 53 devrait grandement booster les performances de l’application, et donc réduire la charge système. Malheureusement, sous Windows, où Chrome est déjà bien optimisé, les gains seront probablement moins importants.

Abandonner Flash pour faire la différence ?

Google a récemment amélioré la lecture des vidéos sous Android. Une avancée qui pourrait aussi toucher les versions desktops de Chrome. La voie royale pour réduire les besoins en ressources du navigateur web sera toutefois l’élimination du greffon Flash, qui commencera dès décembre.

Attention cependant, car rien ne dit qu’une utilisation massive, voire abusive, des fonctions multimédias du HTML5 ne mène pas à des sites aussi gourmands en ressources que l’étaient ceux utilisant Flash. Certains sites utilisant des vidéos comme fond de page montrent qu’il est aujourd’hui possible de faire bien pire qu’à l’époque de Flash.

À lire aussi :
Google Chrome va bloquer le contenu Flash dès décembre
Chrome 53 corrige ses failles et accélère sous OS X
Google veut mettre fin aux Chrome Apps en 2018


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur