Cisco en pince pour les chatbots de MindMeld

CollaborationData & StockageLogiciels

Cisco veut débourser 125 millions de dollars pour acquérir la start-up MindMeld, spécialiste de l’IA et de la création de chatbots.

Et une emplette supplémentaire pour Cisco. L’équipementier a annoncé son intention d’acquérir la start-up MindMeld pour 125 millions de dollars. Cette société, basée à San Francisco, a été fondée en 2011 par Tim Tuttle, chercheur en intelligence artificielle au MIT et aux Bell Labs. Il a mené des travaux sur les applications liées à la reconnaissance du langage naturel, des gestes et du toucher. La société a déposé une dizaine de brevets.

Fruit de ces travaux, MindMeld a lancé une plateforme pour aider les développeurs à créer des bots et des assistants conversationnels (chatbots). La jeune pousse, créée en 2014, revendique déjà 1 200 sociétés clientes dans le monde. Sur le plan des investisseurs, MindMeld peut se vanter d’avoir une panel large mêlant sociétés et fonds d’investissement : Google, Samsung, Intel, Telefónica, Liberty Global, Greylock Partners, Bessemer Venture Partners, IDG Ventures, KPG Ventures, Quest Venture Partners. On peut ajouter à cette liste le fonds d’investissement de la CIA, In-Q-Tel.

Améliorer l’expérience chatbot

Pour Cisco, cette opération a pour but d’améliorer la performance des chatbots. Dans un blog, le vice-président de Cisco, Rowan Trollope, explique : « le développement des applications de messagerie et la création d’agents conversationnels ont abouti à un nombre impressionnant de mauvais chatbots incapables de gérer une discussion en langage naturel. Ils disent OK avec des réponses pré-fabriquées, mais essayer d’avoir avec eux une conversation partiellement non-structurée montre que la qualité est médiocre, frustrante et trop non-humaine ». Et d’ajouter : « l’équipe de MindMeld intégrée au sein de Cisco va apporter un grand pas avant pour les clients qui souhaitent expérimenter les interfaces conversationnelles interactives de dernière génération ».  

Les équipes et l’expertise de MindMeld vont trouver leur place dans la division Collaboration de Cisco. La plateforme va être intégrée au sein de Spark et d’autres solutions collaboratives de la firme américaine. La course aux chatbots est en tout cas lancée avec, pour Cisco, des concurrents très actifs comme Microsoft Teams, Google Hangouts Chat, Facebook ou Slack.

A lire aussi :

Cisco panse les switches vulnérables aux zero days de la CIA

SD-WAN : Cisco s’empare de son concurrent Viptela


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur