Citrix licencie et se sépare de sa gamme GoTo

CloudCollaborationEditeurs de logicielsLogicielsProjetsVirtualisation
2 29 Donnez votre avis

Grand chambardement chez Citrix, avec 1000 postes supprimés et les outils collaboratifs GoTo gérés par une société séparée.

Citrix chamboule ses activités. La société a opté pour un recentrage autour de ses solutions de distribution des applications et des documents, et ce malgré un chiffre d’affaires 2015 qui devrait croitre de 3,1 % à 3,4 %.

XenDesktop (virtualisation du poste de travail, ou VDI), XenApp (virtualisation des applications), XenMobile (gestion des terminaux mobiles, ou MDM), ShareFile (partage et transfert de fichiers) et NetScaler (mise à disposition des applications sur le réseau) seront au cœur de la nouvelle stratégie de la firme.

Afin de réduire ses frais, la société annonce un plan de réduction des effectifs ‘à l’américaine’, c’est à dire massif et appliqué très rapidement. D’ici janvier 2016, environ 1000 postes seront supprimés.

GoTo prend son indépendance

Les solutions de collaboration de Citrix, essentiellement la gamme GoTo, seront prises en charge par une société séparée, laquelle sera mise en place au cours du second semestre 2016.

Les produits suivants sont concernés : GoToAssist (assistance à distance), GoToMeeting (réunions en ligne), GoToMyPC (accès à distance), GoToTraining (formations en ligne), GoToWebinar (conférences web), Grasshopper (téléphonie IP en mode Cloud) et OpenVoice (conférences audio).

Ces produits représentent sur les douze derniers mois un chiffre d’affaires de 600 millions de dollars (sur un total d’environ 3,2 milliards de dollars de revenus annuels). Citrix estime que cette séparation permettra de créer un poids lourd dans le monde des solutions collaboratives en mode SaaS. Poids lourd qui sera coté en Bourse. Chris Hylen, actuel responsable de l’unité Citrix Mobility Apps Business, prendra la tête de cette nouvelle entreprise.

Une stratégie qui étonne les marchés

La croissance de Citrix va en prendre un coup en 2016, avec un chiffre d’affaires qui ne devrait progresser que de 1 % à 2 %. Toutefois, la séparation de l’activité GoTo plombera artificiellement ces chiffres. À périmètre constant, la société envisage une croissance allant de 3 % à 4 % et une marge opérationnelle de 28 %. Cette croissance devrait s’accélérer en 2017 : plus 4 % à 5 % sur le CA et une marge opérationnelle supérieure à 30 %.

L’ensemble de ces actions, en particulier les licenciements, permettra à Citrix d’économiser plus de 200 millions de dollars sur les 18 prochains mois. 75 % des 200 millions de dollars d’économies souhaitées pour l’année 2016 seront assurés par cette opération.

Reste que les marchés demeurent dubitatifs face à cette nouvelle stratégie. Le titre Citrix Systems perdait hier 1,26 %, à 78,42 dollars. Et la chute se poursuit dans les échanges hors séance, avec une baisse de 1,81 %, à 77 dollars. Citrix a toutefois encore de la marge. L’action de la société a en effet atteint son plus haut sur les trois dernières années fin octobre, à 84,17 dollars. À plus de 78 dollars, le titre reste très supérieur à sa valeur du premier semestre 2015.

À lire aussi :
Citrix : Mark Templeton se retire, Elliott Management monte au board
Citrix sur la défensive va supprimer 900 emplois
Citrix à la recherche d’un repreneur

Crédit photo : © zimmytws – Shutterstock.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur