Citrix : Mark Templeton se retire, Elliott Management monte au board

CloudEditeurs de logicielsProjetsRégulationsVirtualisation
2 9 Donnez votre avis

A l’occasion de la publication des résultats du second trimestre 2015, le CEO de Citrix, Mark Templeton a annoncé son départ. Le fonds activiste Elliott Management en profite pour monter au Conseil et demander des réorientations stratégiques.

Journée agitée hier pour le spécialiste de la virtualisation, Citrix. La firme de Fort Lauderdale va être obligée de chercher un nouveau CEO. En effet, Mark Templeton va quitter son poste. Il restera en fonction jusqu’à la nomination de son successeur. Il avait rejoint la société en 1995 et avait pris ses fonctions de dirigeant en 2001. Cette décision intervient lors de la présentation des résultats du second trimestre 2015. La firme affiche des revenus en hausse de 2% pour atteindre 797 millions de dollars, le bénéfice net est évalué à 163 millions de dollars (contre 142 millions de dollars un an plus tôt). Ces résultats étaient au-dessus des prévisions des analystes.

Mais cela ne suffit pas au fonds d’investissement, Elliott Management qui détient 7,5% des actions de Citrix. En tant que principal actionnaire, le fonds activiste avait expliqué en juin dernier que le spécialiste de la virtualisation avait des problèmes opérationnels et qu’il manquait de valeur pour se créer des opportunités. Il avait donc émis  pêle-mêle : l’idée d’une refonte organisationnelle, d’un programme de rachat d’actions, d’une évaluation de vente de certaines entités. Tout un programme que le fonds va pouvoir mettre en œuvre, car la direction de Citrix vient de passer un accord avec Elliott Management pour la nomination de Jesse Cohn, un responsable senior du portefeuille du fonds au sein du Conseil d’administration en remplacement de Asiff Hirji. Le Conseil est également à la recherche d’un second administrateur indépendant qui satisferait les deux parties.

Un comité des opérations créé au sein du Conseil d’administration

Par ailleurs, le Conseil d’administration a décidé de créer un comité des opérations. Il sera en charge d’analyser les conditions opérationnelles de Citrix et de proposer des solutions pour améliorer les marges, la rentabilité et de réfléchir sur la structure capitalistique. Ce comité sera composé de Jesse Cohn, Robert Calderoni (aussi administrateur représentant Eliott Management au sein de Juniper Networks) et Thomas Bogan. A noter que ce dernier était président du Conseil d’administration de Citrix, mais il passe le flambeau à Robert Calderoni.

Au terme de ce jeu de chaises musicales, Elliott Management prend le pouvoir des destinées de Citrix. En échange de cette réorganisation, le fonds s’engage à ne pas obtenir plus de 9,9% des parts de la firme américaine. Il faudra maintenant attendre le nom du successeur de Mark Templeton et quelles seront les premières décisions concernant les différentes lignes de produit de la société.

A lire aussi :

Citrix en ordre de bataille pour la migration vers Windows 10

Citrix sur la défensive va supprimer 900 emplois


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur