Cloud : Apple signe avec Google pour moins dépenser chez Amazon

CloudDatacentersIAAS
2 80 Donnez votre avis

Pour réduire sa dépendance à AWS, chez qui il dépense environ un milliard de dollars par an, Apple vient de signer avec Google. Un deal à plusieurs centaines de millions pour Mountain View.

C’est une victoire importante que vient de remporter Google dans le Cloud. Selon nos confrères de CRN, la firme de Mountain View a en effet signé, en fin d’année dernière, un contrat majeur avec Apple. Celui-ci porte sur l’hébergement d’une partie du service iCloud sur la Google Cloud Platform, selon les sources anonymes interrogées par nos confrères. Jusqu’à présent, Apple misait avant tout sur AWS, le bras armé d’Amazon dans le Cloud, pour héberger ses services. La firme de Cupertino fait toutefois également appel à Azure, le service de Microsoft.

Selon CRN, Apple aurait passé ce contrat avec Google afin de réduire sa dépendance à AWS. Nos confrères expliquent que les dirigeants de Google auraient informé leurs partenaires du fait que le concepteur de l’iPhone allait dépenser entre 400 et 600 millions de dollars sur la Google Cloud Platform. Sans toutefois préciser s’il s’agit là d’un montant annuel ou de la valeur du contrat sur plusieurs années. Le deal est de toute façon très significatif pour Google, qui, selon les analystes, a réalisé environ 500 millions de dollars dans le Cloud en 2015.

Apple développe son propre Cloud

Selon un rapport publié le mois dernier par Morgan Stanley, Apple dépense chaque année 1 milliard de dollars sur AWS. Se tourner vers Google permet à Cupertino d’instaurer plus de concurrence entre ses fournisseurs Cloud. Dans le même temps, la firme à la pomme a également mobilisé un budget de 3,9 milliards de dollars pour bâtir de nouveaux datacenters en Arizona, en Irlande et au Danemark. Ceux-ci doivent être opérationnels plus tard dans le courant de 2016, et Apple devrait en profiter pour réduire ses dépenses en services Cloud externes. Selon Re/code, un programme interne, appelé ‘McQueen’, vise même à éliminer toute dépendance aux fournisseurs de Cloud.

Diane Greene
Diane Greene

Pas plus que les liens entre AWS, Azure et Apple n’ont été confirmés par aucune des parties – hormis une mention sibylline dans un livre blanc sorti par Cupertino -, les informations de CRN n’ont été commentés ni par Google, ni par Apple. Rappelons qu’en novembre dernier, Google a recruté Diane Greene, co-fondatrice et ex-Pdg de VMware, afin de diriger son activité Cloud. La dirigeante entend notamment baser la croissance de la Google Cloud Platform sur des partenariats avec de grandes entreprises. En février, Google a ainsi signé un accord avec Spotify.

Google loin derrière AWS

4ème acteur du marché des infrastructures Cloud, Google est à la peine sur ce secteur. Selon les chiffres de cabinet Synergy Research, AWS affichait en 2015 une part de marché (31 %, contre 28 % en 2014) supérieure au cumul des parts de ses quatre plus proches poursuivants : Microsoft Azure (9 % du marché mondial), IBM (7 %), Google (4 %) et Salesforce (4 %). Même si Microsoft et Google affichent des taux de croissance bien supérieurs au leader, un rattrapage éventuel apparait comme une perspective des plus lointaines. A moins de quelques deals spectaculaires comme celui que vient de signer Google…

A lire aussi :

Cloud : un euro sur trois dépensé va dans la poche d’Amazon

Le jour où le Cloud public a gagné 100 milliards de dollars

Crédit photo : Anton_Ivanov – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur