Big DataCloud

Cloud et big data accélèrent l’adoption de Linux

The Linux Foundation
2 1 Donnez votre avis

76 % des entreprises exploitent des serveurs Linux pour leurs plateformes cloud.

Linux a le vent en poupe sur les serveurs. Si ce n’est pas une surprise, en revanche l’adoption des systèmes d’exploitation du manchot s’accélère. Ainsi au dernier trimestre 2012, la progression des serveurs Linux a été de 12,7 % d’une année sur l’autre, contre seulement 3,2 % pour Windows et une chute spectaculaire de 24,1 % pour les serveurs Unix.

C’est ce que révèlent les analystes de Yeoman Technology Group, dans une étude qu’ils ont réalisée pour The Linux Foundation.

1279 entreprises dans le monde – dont le chiffre d’affaires est supérieur à 500 millions de dollars et/ou qui emploient plus de 500 personnes – ont participé à l’enquête. Qui s’est plus spécifiquement focalisée sur 355 personnes, appartenant à leurs équipes IT et des développeurs, afin d’affiner l’analyse des faits.

Cloud, big data et manchot font bon ménage

Il en ressort que le cloud et le big data sont les moteurs principaux de cette recrudescence d’intérêt pour Linux. En particulier sur les workloads critiques.

Résultat, au cours des 5 prochaines années, 80 % des entreprises interrogées ont indiqué qu’elles projettent d’augmenter l’usage des serveurs Linux, contre 20 % seulement pour les serveurs Windows.

Cette tendance affiche un double effet : les entreprises cherchent à recruter des profils avec des compétences Linux ; elles multiplient également les projets de formations autour de Linux. Ce qui justifie pleinement le lancement récent de cursus de formation Linux par plusieurs acteurs du manchot et de la formation.

Ci-dessous l’infographie de la Linux Foundation reprenant les principaux chiffres de l’étude (en anglais).

Source image : The Linux Foundation


Voir aussi

Dossier : Linux s’impose dans le monde des affaires

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes