Cloud Foundry en passe de devenir un standard du PaaS

CloudDéveloppeursDSIIAASLogicielsOpen SourcePAASProjets

Cloud Foundry est devenu incontournable quand on parle de PaaS. Microsoft et Orange viennent d’en devenir membre.

Plusieurs projets Open Source sont devenus des solutions incontournables au point d’en devenir des quasi-standards. On peut citer par exemple Kubernetes, dominant la gestion des clusters de conteneurs ou OpenStack comme plateforme de Cloud privé. Il faut compter maintenant sur un autre acteur, Cloud Foundry dans le domaine du PaaS (Plateforme as a Service).

Son origine remonte à 2011 grâce aux efforts de VMware. Il faudra attendre 2015 pour qu’une Fondation Cloud Foundry épaulée par la Fondation Linux voit le jour. La plateforme a déjà conquis la moitié du Fortune 500 (les 500 plus grandes entreprises américaines).

Pourquoi un tel succès ? Cloud Foundry se veut la plateforme polyvalente pour les développeurs et la réalisation de leurs applications. Elle est multi langage, Java, Ruby, Node.js, .Net, Python, PHP ou Go. De même, elle est distribuée à travers plusieurs services Cloud, comme OpenStack, mais aussi Canopy d’Atos, Bluemix d’IBM, Predix de GE, FusionStorage de Huawei, etc. Les applications réalisées avec Cloud Foundry peuvent migrer de Cloud public en Cloud public, comme Cloud Platform de Google ou Azure de Microsoft, sans avoir à modifier le code en fonction des fournisseurs de Cloud.

Microsoft et Orange sautent le pas

Cet engouement se traduit aussi par un intérêt de plus en plus marqué des acteurs de l’IT. Plusieurs sociétés sont devenues membres de la Fondation Cloud Foundry. Et très récemment, elle a intégré deux sociétés importantes.

Le premier est Microsoft, devenant un membre « gold », de l’association. Fonctionnant déjà sous Azure, la plateforme a fortement progressé (+300%) sur le Cloud de l’éditeur de Redmond. Ce dernier a rejoint Huawei, Ford, GE Digital, NTT, Philips, Capgemini et Swisscom. « Microsoft est largement reconnue comme l’un des principaux fournisseurs de technologies et de cloud d’entreprise au monde », a déclaré Abby Kearns, directeur général de la Cloud Foundry Foundation. Corey Sanders, chef de produits Azure, ajoute que « en rejoignant Cloud Foundry Foundation, nous serons en mesure de travailler avec les membres pour contribuer aux initiatives de la Fondation et apporter une gamme plus large de solutions à Microsoft Azure pour nos clients et la communauté ».

Orange est le second acteur à rejoindre la fondation en tant que membre « silver ». L’opérateur indique par la voix de Philippe Lucas, SVP Stratégie, Architecture et Normalisation chez Orange, que doté d’une « expérience utilisateur simple et performante, Cloud Foundry aide les équipes applicatives Orange à adopter aisément des fonctions d’automatisation et pratiques Cloud natives ». Il ajoute : « Orange adopte progressivement Cloud Foundry pour certains pans de son infrastructure informatique, notamment pour la mise en production de plusieurs applications orientées clients ». Il reste maintenant à attendre l’adhésion d’AWS à la Fondation pour que Cloud Foundry marque encore un peu plus son empreinte au sein des entreprises.

A lire aussi :

Diego, le gestionnaire de cluster Docker made in Cloud Foundry

SUSECon 2015 : SUSE et SAP rapprochent Cloud Foundry d’OpenStack

Crédit Photo : Ra2studio-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur