Cloud : pourquoi Google rachète Orbitera

Cloud
3 13 Donnez votre avis

L’acquisition d’Orbitera, place de marché du logiciel, doit permettre à Google d’améliorer et de suivre le déploiement de solutions d’éditeurs indépendants dans le Cloud… Le sien et ceux de ses rivaux.

Google a annoncé lundi le rachat d’Orbitera, une jeune pousse californienne fournissant une place de marché du logiciel basé dans le Cloud. L’occasion pour Google de proposer à ses partenaires le déploiement de solutions dans différents Clouds, le sien (Google Cloud Platform) mais aussi ceux de rivaux.

« Le modèle actuel de déploiement, de gestion et de facturation de logiciels basés dans le Cloud ne s’adapte pas facilement à la façon dont les entreprises fonctionnent aujourd’hui », a commenté Nan Boden, responsable de partenariats technologiques chez Google. « Les clients et les éditeurs de logiciels d’entreprise veulent pouvoir utiliser plus d’un fournisseur de Cloud, effectuer des essais produits et obtenir des preuves de concept avant de se lancer dans un déploiement complet », a-t-il ajouté. C’est ce que propose Orbitera en automatisant « bon nombre des processus associés à la facturation, la gestion et l’optimisation des tarifs pour les entreprises et les éditeurs indépendants » dans le Cloud.

Un monde multi-cloud

De son côté, Brian Singer, co-fondateur d’Orbitera, expliquait en mars dernier à nos confrères de CRN que sa société permet aux éditeurs indépendants de logiciels, aux distributeurs, aux revendeurs et aux fournisseurs de services managés, de regrouper des produits dans le Cloud et de les présenter à un large éventail de clients.

Google a assuré vouloir maintenir le choix offert par la place de marché et sa neutralité. Orbitera, qui proposera le déploiement de solutions dans la Cloud de Google, est déjà partenaire d’Amazon Web Services et de Microsoft Azure.

Le montant de l’acquisition d’Orbitera s’élèverait, selon Techcrunch, à plus de 100 millions de dollars.

Lire aussi :

Amazon, Microsoft, IBM et Google, champions du Cloud
CloudForms 4.1 met le SDN et la Google Cloud Platform à l’honneur

crédit photo © Jiunn- shutterstock

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur