Cloud hybride : AWS prend en charge la gestion des opérations IT

CloudDatacentersDSIIAASOrchestrationProjets

Le leader du Iaas, AWS, confirme son offensive sur le marché du Cloud hybride, en lançant une offre de services managés, permettant à une DSI de gérer ses opérations IT : changements, incidents, applications des patchs, accès, back-ups…

Gestion des patchs de sécurité, des changements, des incidents, des accès, provisionning, back-ups… AWS, le leader mondial du Iaas, lance une offre de services managés, autrement dit couvrant la plupart des processus Itil permettant à une entreprise d’organiser les opérations sur ses infrastructures informatiques. Objectif d’Amazon : coller un peu plus aux besoins des grandes entreprises, particulièrement lorsqu’il s’agit pour elles de migrer des applications existantes dans le Cloud ou de gérer des Cloud hybrides.

« Alors qu’elles planifient leur migration vers le Cloud, les organisations veulent continuer à se reposer sur leurs systèmes et pratiques en place, tout en recueillant les bénéfices que le Cloud peut leur offrir, explique Jeff Barr, l’évangéliste en chef d’AWS dans un billet de blog. Elles veulent augmenter la part d’automatisation, employer des composants standards qu’elles pourront réutiliser et décharger autant que possible leurs équipes des tâches opérationnelles routinières. »

demandechangement
Une demande de changement sur la console Amazon.

Les Managed Services sont gérés par une équipe dédiée au sein d’AWS et proposent « un jeu de points d’intégration (API et des outils en ligne de commandes) pour se connecter aux systèmes de management existants », ajoute Jeff Barr. Les services managés, disponibles notamment depuis la zone européenne (basée en Irlande), sont aussi accessibles depuis la console de management classique du géant du Cloud. « Nous avons travaillé avec un ensemble représentatif d’entreprises clientes et de partenaires d’AWS au cours des dernières années de façon à être sûrs que ce service réponde à la plupart des besoins des entreprises », écrit encore l’évangéliste.

AWS : le nouveau mainframe ?

Basés sur un Cloud privé virtuel (VPC), les Managed Services constituent une nouvelle étape dans « la remontée d’AWS le long de la chaîne de valeur », comme l’explique Matthieu Poujol, consultant principal au sein du cabinet PAC (groupe CXP). « AWS ne se considère plus seulement comme un fournisseur de capacités, ajoute l’analyste. En filigrane, on sent la volonté du prestataire de devenir le système le plus central possible dans l’IT des entreprises. Or, on sait que plus on s’intègre dans les fonctionnalités de la plate-forme, plus on est tenu par cette dernière. Finalement, AWS devient peu à peu la nouvelle plate-forme mainframe, et cette dernière se fait de plus en plus hégémonique. »

capture-decran-2016-12-16-a-10-41-03Pour nombre d’entreprises, l’arrivée de ces services managés n’en demeure pas moins une bonne nouvelle, souligne Matthieu Poujol. « Car le principal point noir du Cloud pour les DSI reste l’intégration entre les Cloud et celle entre ces derniers et l’informatique legacy », dit l’analyste. Dans une étude menée en 2016 par PAC, auprès de quelque 200 entreprises françaises, les problématiques d’intégration apparaissaient ainsi comme les plus critiques aux dirigeants interrogés, devant les questions d’automatisation et de sourcing auprès de multiples fournisseurs (voir ci-contre). L’intégration des services AWS dans les consoles d’administration – ou, à terme, le choix de la console AWS pour consolider toute l’administration ! – devrait déboucher sur des économies dans la gestion de production IT. « Mais aussi sur un meilleur service aux clients finaux, avec des processus traversant plus simplement plusieurs silos », ajoute Matthieu Poujol. Sans oublier les perspectives que laisse entrevoir AWS en matière d’automatisation et d’utilisation de l’IA pour optimiser la gestion de la production.

A lire aussi :

AWS amène sa distribution Linux dans les datacenters des entreprises

AWS + VMware : un accord qui peut changer la face du Cloud

AWS : le Cloud est la machine à cash d’Amazon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur