Cloud : il faudra compter avec Huawei et FusionSphere 6.0

Big DataCloudData & StockageDatacentersDéveloppeursDSIIAASLogicielsOpen SourcePAASProjetsRéseauxServeursVirtualisation
2 54 Donnez votre avis

Huawei a dévoilé ses ambitions dans le Cloud. Elle repose sur le lancement d’un OS Cloud, FusionSphere, basée sur des briques Open Source. Un service de reprise sur incident en mode Cloud va également être proposé.

Huawei est plus qu’un équipementier réseau ou un constructeur de smartphones. La société chinoise veut prendre part au marché du Cloud et vient de faire entendre sa voix lors de la conférence Cloud Congress organisée à Shanghai. Le Chinois peut déjà compter sur 660 datacenters dans le monde dont 255 sont dédiés au Cloud. Eric Xu, CEO de Huawei (photo ci-dessus) a indiqué lors de son discours inaugural, « nous voulons cibler les infrastructures IT, les plateformes logicielles et les services Cloud pour les entreprises en créant un écosystème Cloud ». Dans cette optique, il ajoute vouloir « créer dans les prochaines années, un OS Cloud reconnu, une plateforme Big Data et une solution PaaS »

La première ambition de Huawei se dévoile dans la version 6.0 de FusionSphere, un OS Cloud de classe entreprise. La particularité de ce système d’exploitation est de reposer entièrement sur des briques Open Source. On retrouve ainsi au premier rang le support natif d’OpenStack dans la plus récente mouture nommée Kiloet et de ses API . Les applications basées sur OpenStack pourront donc fonctionner sur FusionSphere sans nécessiter des modifications. Pour mémoire, Huawei est un des contributeurs importants de la plateforme Cloud Open Source. FusionSphere 6.0 répondra également aux canons des récentes initiatives, Open Container Initiative (OCI) et Cloud Native Computing Foundation (CNCF), dont la firme chinoise est partie prenante. L’objectif est d’aider les entreprises à déployer des machines virtuelles, des Cloud privés, des Cloud publics ou hybrides, la virtualisation du poste de travail et celle des fonctions réseaux (NFV).

Une solution de Disaster Recovery en mode Cloud

Joy Huang, vice president de la ligne de produit IT de Huawei a confirmé lors de la conférence, que « FusionSphere est conçu pour aider les entreprises à surmonter les difficultés rencontrées au cours des différentes étapes de la transformation IT, concrétiser des contrats et rendre les workflows plus agiles face aux évolutions du marché, tout en réduisant les coûts dans les équipements informatiques et le personnel ».

Sur sa plateforme, Huawei a présenté son offre de reprises après incident en mode Cloud. Cette offre s’adresse principalement aux opérateurs télécoms, les grandes entreprises et les fournisseurs de services Cloud. Le service a été élaboré à partir de la solution Disaster Recovery Data Center. Il comprend également, la console de gestion de la plateforme, ManageOne, le gestionnaire de la reprise sur incident, BCManager, un logiciel pour le stockage, OceanStor DJ, des API OpenStack, de la virtualisation, un outil de stockage actif-actif, HyperMetro et un service de backup des VM, eBackup.
A lire aussi :

Le Cloud public rapporte 22 milliards de dollars au Q2 2015

Huawei ravit à Juniper la 3e place du marché des switches Ethernet

Crédit Photo : Huawei

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur