Cloud : quel impact pour les entreprises ? (infographie)

CloudDSIIAASProjetsSécurité
6 78 Donnez votre avis

Les entreprises sont sur la voie de l’adoption du Cloud. Certaines avancent plus rapidement que d’autres, mais le mouvement est inexorable. Les freins se sont transformés en une crise de confiance. Ce qui implique des critères de choix de fournisseurs plus exigeant et ciblés.

Dans le cadre de la CloudWeek, qui se déroulait cette semaine à Paris, NetMediaEurope (éditeur de Silicon.fr) a réalisé une étude portant sur l’impact du Cloud pour les entreprises. Au total, 428 décideurs issus de 5 pays (France, Allemange, Rouyaume-Uni, Italie, Espagne) ont répondu à un questionnaire dont voici les grandes tendances.

Sur l’adoption du Cloud, la maturité de conversion est diverse selon la taille de l’entreprise. En effet, les sociétés de moins de 100 salariés sont un peu plus frileuses avec 44% de convertis. Mais ce pourcentage montre que ce type d’entreprise est en phase de déploiement et que l’usage du Cloud progresse. Les grands comptes (au-dessus de 1000 salariés) sont déjà convertis avec 59% d’entre elles qui utilisent déjà un service Cloud. La moyenne globale se situe à 47%.

Autre point, les entreprises ont compris l’intérêt du Cloud hybride mêlant le Cloud public et le Cloud privé. Les grands comptes vont à 55% dans cette direction, alors que les PME-PMI commencent à s’y mettre pour 38%. L’usage seul du Cloud public continue de souffrir d’un rejet de la part des grandes entreprises avec seulement 8% de convaincus. Ce pourcentage monte pour les structures moyennes (19%) et petites (27%).

Une crise de confiance des DSI et des métiers

Les freins à l’adoption du Cloud ont un peu évolué ces derniers temps. Si on retrouve en tête la question de la sécurité des données, majoritaire chez les décideurs IT (64%) et métiers (45%), d’autres critères commencent à poindre leur nez. Comme par exemple, des doutes sur les économies réalisées notamment chez les grandes entreprises (53%) avec les notions de coûts cachés du modèle Cloud. La garantie d’une qualité de service est en train de devenir une inquiétude de plus en plus présente chez les entreprises. Elles ont de fortes attentes en matière de disponibilité et de flexibilité qui sont les promesses du Cloud. Enfin, l’adoption du modèle Cloud peut être freinée par une complexité d’intégration avec l’existant principalement par les grands comptes qui ont un héritage IT plus important.

Des exigences plus ciblées pour les fournisseurs

Tout naturellement, les critères de choix des fournisseurs de Cloud doivent apporter des réponses aux interrogations des DSI et des métiers. Ainsi, pour la sécurité, les prestataires devront justifier de la présence d’un datacenter en France, d’une disponibilité 24/7 et de garanties en matière de réversibilité. Au niveau des entreprises, la question d’interopérabilité avec le SI est une priorité pour gérer la complexité d’une migration vers le Cloud. Elles ont également une forte appétence pour la personnalisation des niveaux de qualité de service (SLA). Enfin, elle réclame du fournisseur de détenir une offre de Cloud privé pour garder le contrôle.

infographie impact Cloud

 

Crédit Photo : Sydia production -Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur