Cloud : Online bascule son hébergement mutualisé sur ARM

CloudGestion des réseauxRéseauxServeurs
2 2 Donnez votre avis

La plate-forme Cloud Scaleway sert dorénavant de base aux offres mutualisées d’Online. Les serveurs ARM de l’hébergeur sont mis à profit.

L’hébergeur Online, filiale du groupe Iliad/Free, annonce aujourd’hui la refonte de ses offres d’hébergement mutualisé. Ces dernières s’appuieront dorénavant sur les serveurs ARM du Cloud Scaleway de la société.

« Nos offres d’hébergement s’appuient à présent sur notre service de Cloud Scaleway.com et offrent des performances 14x supérieures à nos anciennes offres, précise Online. Nos clients existants bénéficient automatiquement de ces nouvelles offres au moment du renouvellement. »

3 solutions sont proposées, incluant un nom de domaine et un trafic illimité :

  • Hébergement Perso : 1,99 euro HT / mois, 150 Go d’espace disque, 3 adresses e-mail, 1 base de données MySQL (3 connexions simultanées).
  • Hébergement Pro : 3,99 euros HT / mois, 300 Go d’espace disque, 100 adresses e-mail, 5 bases de données MySQL (50 connexions simultanées).
  • Hébergement Business : 5,99 euros HT / mois, 750 Go d’espace disque, 750 adresses e-mail, 10 bases de données MySQL (75 connexions simultanées).

L’offre Perso est deux fois plus chère que précédemment, mais le bond en matière d’espace de stockage (qui passe de 1 Go à 150 Go) est impressionnant. Même constat pour l’offre Pro, qui passe de 10 Go à 300 Go de stockage et de 10 à 100 adresses e-mail. De quoi voir venir. Notez que le pack illimité est aujourd’hui remplacé par l’offre Business, sur le papier moins intéressante, mais probablement plus efficace que précédemment (l’illimité d’Online était dans la pratique freiné par des contraintes de performances, qui sont ici levées).

À quand le SSL ?

Si les sous-domaines sont illimités, ces offres ne permettent toujours pas le multi-domaine. Dommage. Les alias de noms de domaine restent toutefois proposés à 0,50 euro HT / mois l’unité.

Autre regret, l’absence du HTTPS. Aujourd’hui, les sites en HTTPS disposent d’un avantage sur les sites HTTP lors de leur référencement par Google. Proposer une telle option (ainsi que du FTPS, POP3S et SMTPS) aurait été un plus pour les clients professionnels de l’hébergeur. Online avait toutefois aussi promis l’arrivée de nouveaux services. Il ne reste donc plus qu’à croiser les doigts.

À lire aussi :
Le DaaS s’apprête à déferler dans l’offre Scaleway d’Online
Online pousse son offre bare-metal Cloud sur serveur ARM Scaleway
Online revoit son hébergement mutualisé… et le prépare au cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur