Le Cloud privé recule et les DSI s’éloignent du tout AWS

Bases de donnéesCloudData & StockageDSIIAASProjets
11 498 Donnez votre avis

La volonté des entreprises de déployer plusieurs Cloud profite aux concurrents d’AWS. Microsoft Azure et Google rattrapent une partie de leur retard sur le leader du Iaas.

L’étude annuelle de Rightscale sur les usages du Cloud en entreprise confirme deux tendances déjà entrevues dans d’autres analyses : au niveau mondial, le Cloud privé recule (une tendance qui ne se vérifie pas pour l’instant en Europe) et les DSI misent de plus en plus sur plusieurs fournisseurs de Iaas, favorisant de facto la montée en puissance des concurrents d’AWS que sont Azure et Google.

Rightscale1Basée sur les réponses de plus de 1 000 entreprises – pour moitié des PME de moins de 1 000 personnes -, l’étude de la société spécialisée dans les solutions de gestion des Iaas montre un tassement dans l’adoption du Cloud privé. Ce mode de déploiement reste toutefois prisé par 72 % des entreprises (5 points de moins qu’en 2016). Seules 9 % des entreprises sondées ont désormais pour priorité de construire un Cloud privé ; elles étaient encore 23 % dans ce cas voici seulement un an. La conséquence logique ? Le Cloud hybride (soit l’utilisation conjointe des Cloud privé et public) s’affiche lui aussi en recul : après avoir bondi de 13 points entre 2015 et 2016, il perd 4 points en 2017, mais concerne tout de même 67 % des entreprises.

Le multi-Cloud pour 85 % des entreprises

Ce désamour tout relatif pour le Cloud privé n’empêche pas les entreprises d’éviter de plus en plus de mettre tous leurs œufs dans le même panier. Elles sont désormais 85 % à privilégier une approche multi-Cloud, contre 82 % en 2016. Si le choix du Cloud hybride demeure – de loin – le plus courant, l’adoption de plusieurs Cloud publics progresse, passant en un an de 16 à 20 % des entreprises sondées. En moyenne, une entreprise ayant recours au Cloud public fait ainsi tourner ses applications chez 1,8 prestataire. Et teste autant d’alternatives à ses fournisseurs attitrés.

Rightscale2En toute logique, cette tendance profite aux concurrents d’AWS, le leader du Iaas. Si le Cloud d’Amazon reste largement en tête – il est employé par 57 % des entreprises interrogées par RightScale, une proportion stable depuis deux ans, même si les volumes confiés par ces organisations au leader du Iaas ont progressé -, Azure et Google refont une partie de leur retard. En un an, le Cloud de Microsoft passe ainsi de 20 à 34 % d’adoption parmi le panel interrogé par l’étude. Les chiffres d’Azure dépassent même AWS parmi les entreprises testant de nouveaux prestataires ou prévoyant d’y avoir recours. Les chiffres sont également encourageants pour Google, dont le Cloud est adopté par 15 % des entreprises (+ 5 points en un an) et qui affichent des chiffres comparables à ceux d’AWS parmi les organisations s’intéressant à ses services.

L’essor du DBaas

Righscale3Au-delà des traditionnels services de calcul, de stockage et de réseau, de plus en plus d’entreprises misent sur les services clefs en main offerts par les grands noms du Iaas. La base de données sous forme de service (DBaaS) séduit ainsi déjà 35 % du panel. 26 % supplémentaires testent ces offres ou prévoient de les employer. Les push notifications et les systèmes de cache séduisent également un grand nombre d’utilisateurs. Plus embryonnaires, les offres de conteneurs sous forme de service, d’IoT ou de Machine Learning sont toutefois déjà utilisées par entre 11 et 14 % du panel d’entreprises sondées par RightScale.

A lire aussi :

Datacenters en France : croissance soutenue, mais interrogations sur l’énergie

Le Cloud privé au ralenti, le Iaas et le Saas en plein boom

AWS règne sans partage sur le marché Cloud

crédit photo : shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur