Avec Cloud Source Repositories, Google veut concurrencer GitHub

CloudDéveloppeursLogicielsOpen SourceProjets
7 17 Donnez votre avis

Discrètement, Google propose un outil d’hébergement et d’édition de code sur sa plateforme Cloud. Le service Cloud Source Repositories en version beta pourrait concurrencer d’autres acteurs comme GitHub.

Google n’a pas communiqué dessus, mais nos confrères de Venture Beat ont déniché sur la plateforme Cloud de la firme, un service nommé Cloud Source Repositories. Il s’agit d’une solution d’hébergement, de stockage et d’édition de code. Ce service a été lancé au début de l’année et reste pour l’instant en version beta.

Ce n’est pas la première fois que Google se lance dans l’aventure du dépôt de code. Son projet Google Code a été fermé en début d’année au motif de la montée en puissance de solutions comme GitHub et Bitbucket. Il faut dire que GitHub est devenu en quelques années, la plateforme de référence pour le partage de code pour les développeurs, avec plusieurs projets d’importance comme Docker, Meteor, Node.js ou RethinkDB. Elle compte 10 millions d’utilisateurs et selon la presse économique, elle pourrait lever 200 millions de dollars pour une valorisation de 2 milliards de dollars.

Une approche complémentaire, une nécessité concurrentielle

Pour autant, face à cette concurrence, Google n’entend pas rendre les armes et Cloud Source Repositories adopte une approche progressive et complémentaire pour mieux séduire les développeurs. Cette plateforme peut en effet servir comme un Git distant avec des connexions à GitHub et Bitbucket et des synchronisations. Elle comprend des outils de débogage, un éditeur de code et du stockage répliqué (à hauteur de 500 Mo dans la version beta). Dans la roadmap, la mise en disposition d’une API de Cloud Source Repositories est prévue en version beta dans les prochains mois.

Google va donc sur ce marché avec une certaine prudence et humilité, mais pas sans ambition. Face à lui, AWS a lancé lors de sa conférence Re : Invent en novembre dernier son propre référentiel Git, baptisé CodeCommit. De son côté, Microsoft propose, via Visual Studio Online qui repose sur Azure, des référentiels illimités.

A lire aussi :

La Chine suspectée d’une violente attaque DDoS sur GitHub

Windows 10 débarque sur le Raspberry Pi

crédit photo@isak55-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur