Cloud : Ubuntu 15.10 place un (auto)pilote aux commandes d’OpenStack

CloudDatacentersDSIIAASLogicielsMobilitéOpen SourceOrchestrationOSOS mobilesPoste de travailProjetsServeurs
Cloud, Ubuntu, Linux, Canonical
4 13 Donnez votre avis

La nouvelle version d’Ubuntu propose des avancées notables dans le secteur des infrastructures Cloud OpenStack. Des évolutions intéressantes… mais aussi payantes.

Canonical a récemment levé le voile sur la mouture définitive de l’OS Ubuntu 15.10 « Wily Werewolf ». Il apporte de multiples nouveautés, dont la présence du noyau Linux 4.2, qui propose le support du chiffrement sur les partitions F2FS.

L’environnement desktop Unity monte en puissance, tout comme les applications de bureau livrées avec l’OS. Ubuntu 15.10 est accessible sur les PC classiques, mais également sur une sélection de smartphones (et prochainement de tablettes ?), ainsi que sur des offres comme le Raspberry Pi 2.

Mais Ubuntu, c’est aussi un OS serveur, employé sur un nombre croissant de machines de grands constructeurs. IBM l’a ainsi placé au cœur de son initiative OpenPower.

OpenStack en mode automatique

Ubuntu 15.10 est livré avec OpenStack Autopilot, une solution simplifiant le déploiement et la gestion d’une infrastructure Cloud OpenStack. Un élément clé pour les entreprises, le coût d’un Cloud étant moins lié aux frais de licence qu’aux outils de gestion centralisée proposés. Notez que cette solution n’est gratuite que pour les infrastructures de petite taille (jusqu’à 10 serveurs).

Le contrôleur SDN (Software Defined Networking) OpenDaylight est également proposé en standard. Là encore, c’est un élément essentiel pour les infrastructures virtualisées de nouvelle génération, qui – après le Compute et le Storage – s’attaquent maintenant au réseau.

Enfin, les conteneurs LXD sont supportés par Ubuntu 15.10, avec la possibilité de faire fonctionner des hôtes Linux non-Ubuntu, par exemple des machines en conteneur CentOS.

À lire aussi :
IBM livre des serveurs Power + Linux tueurs de Xeon
Amazon modernise son OS Linux dédié au Cloud EC2
Linux 4.2 : une édition centrée sur le hardware


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur