La Cloud Week se rêve en rampe de lancement d’un candidat du numérique

CloudRégulations
2 13 Donnez votre avis

Pour sa seconde édition, la Cloud Week 2016, un ensemble de conférences sur le Cloud qui se tiendra du 4 au 8 juillet, entend lancer le débat sur la place du numérique dans la campagne présidentielle. Et interpeler les candidats.

« Le numérique n’a pas la place qu’il mérite. Regardons la place du secrétaire d’Etat au Numérique dans l’ordre protocolaire du gouvernement ou le nombre d’élus de la Nation connaisseurs de ces sujets ! Le tout alors que la plupart des modèles économiques sont en train d’être bousculés par le numérique », s’énerve Pierre-José Billotte, le président d’EuroCloud France, branche française d’une organisation européenne du même nom réunissant des acteurs du Cloud. EuroCloud France organise, du 4 au 8 juillet prochain, la seconde Cloud Week. Et l’organisation entend bien profiter de cette semaine d’événements dédiés au Cloud pour lancer le débat sur la nécessité d’un candidat portant les enjeux du numérique lors de la présidentielle qui s’annonce.

Pierre-José Billotte, qui rappelle qu’EuroCloud avait pris position en faveur d’un candidat du numérique à la présidentielle dès 2015, détaille la méthode que l’organisation entend mettre en place : « nous voulons jouer collectif avec les autres organisations représentant le numérique ». Une consultation de ces différentes organisations doit déboucher, le 4 juillet, sur la publication d’un ensemble de propositions que pourrait porter un candidat du numérique. Une façon d’engager le débat avec les différents prétendants. Ou, en tout cas, de s’y employer. Rappelons qu’en 2012, lors de la dernière campagne, un collectif représentant le numérique avait appelé les différents candidats à venir expliquer leur programme sur ce thème. Aucun d’entre eux n’avait fait le déplacement…

« Emmanuel Macron pourrait être celui-là »

revendreducloud Pierre-Jose Billotte
Pierre-José Billotte

« On sait bien qu’un tel candidat ne sera pas élu en 2017, mais il peut peser sur les débats, assure le président d’EuroCloud France. A ce jour, parmi les candidats déclarés, aucun n’a ce profil. Emmanuel Macron pourrait être celui-là, mais pour l’instant, il n’est pas candidat. » Ce débat sur le profil type d’un candidat portant les enjeux du numérique sera un des temps forts de la Cloud Week 2016, manifestation dont Silicon.fr est partenaire.

Pour le reste, la semaine dédiée au Cloud reprend les grandes lignes des éléments qui avaient fait son succès en 2015 (quelque 4 000 personnes présentes sur les différentes manifestations). Avec d’abord, une conférence dite des visionnaires, un format façon conférence TED avec cette année 8 intervenants (dont Nicolas Sekkaki, d’IBM France, Jean-Gabriel Ganascia, expert en IA, Frédéric Charles, de Suez Environnement ou Fan Hui, champion d’Europe du jeu de Go). Sans oublier les traditionnels trophées du Cloud et les événements organisés par les partenaires de la Cloud Week (comme Cloud Confidence ou la Chambre de commerce).

A lire aussi :

Régulation du Cloud : l’autre faillite européenne ?

50 milliards d’euros pour l’industrie 4.0 européenne

Pour Emmanuel Macron, un clic vaut adhésion

Crédit Photo : Ra2studio-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur